Divisez le temps par 7 : le septolet

 

septolets batterie

 

Quel est le point commun entre un 7/8 et un septolet ?

Réponse : aucun ! Beaucoup de batteurs confondent pourtant souvent ces deux rythmes.

Le septolet fait partie de ces très nombreux rythmes mal aimés, méconnus de la plupart des batteurs et qui peuvent pourtant pimenter très sérieusement la musique.

Essayons donc d’approcher tout simplement un rythme savoureux utilisant la découpe du septolet.

 

 

Défi indépendance : claves cubaines avancées : partie 2

indépendance clave pied gauche

 

 

Pour conclure cette série de 4 articles consacrée aux claves cubaines, je voulais mettre l’accent sur un petit défi centré sur l’indépendance.

Jouer la clave au pied gauche tout en improvisant ! Pas de panique, nous allons bien sûr procéder par étapes.

 

 

Et c’est un vrai challenge de compétition que je vous propose là car une clave cubaine n’est pas forcément facile à jouer de base. En improvisant par dessus, c’est encore une autre histoire !

Bref ! Le but est de découvrir et de s’amuser à créer de nouvelles idées sur base de concepts d’association simples à comprendre.

 

Mesure asymétrique : un rythme en 7/4

Xavier Rogé rythme en 7/4

Il y quelques jours, j’ai enregistré une petite impro accompagnée par des samplers(disponible à la fin de l’article en vidéo).

C’est un morceau de ma composition axé autour de sons électroniques. Et il s’avère que ce morceau est en  7/4. Cela tombe bien car j’avais très envie de vous parler d’une rythmique en 7/4 pour pleins de bonnes raisons.

Tout d’abord : ce n’est pas si courant . Ensuite : c’est hyper fun à jouer .

Et si vous ne savez pas en jouer, c’est l’occasion de vous jeter à l’eau. J’ai adapté mes explications de façon à ce que chacun puisse s’y essayer quelque soit son niveau technique.

C’est parti !

 

 

Imiter une double grosse caisse

double grosse caisse 12

 

Voici une petite astuce que vous pouvez employer pour imiter le jeu à la double pédale de grosse caisse en employant une simple pédale.

C’est un truc bête comme chou et qui utilise les éléments de n’importe quelle batterie traditionnelle. En plus d’imiter la double pédale, cet exercice a un autre énorme avantage : il sollicite TRES FORTEMENT la cheville.

Parfait donc pour débloquer votre vitesse et franchir un nouveau palier technique sur la pédale de grosse caisse.

Les claves cubaines : niveau avancé, partie 1

 

claves cubaines intermédiaire (2)

Troisième partie de cette suite d’articles consacrés aux claves cubaines. Dans la première partie, nous avons décortiqué ce qu’est une clave.

Dans la deuxième, j’ai décrit une méthode pour appliquer concrètement une rythmique cubaine complète sur la batterie.

Je voulais continuer par  quelques suggestions d’idées centrées sur l’improvisation autour de ces rythmes si particuliers.

Les possibilités sont bien sûr innombrables à développer (d’où le nombre de transcriptions existantes sur ce sujet), mais j’en ai sélectionné quelques-unes qui ont plus particulièrement  charmé mon oreille.

 

Cependant je vous préviens, c’est un travail difficile et frustrant, tant votre indépendance et votre sens du rythme sera mis à rude épreuve. C’est parti pour un petit voyage de l’extrême dans les claves cubaine à la batterie.

Break épisode 4 : un doigté de 9 coups

xavier rogé break

 

Pour ce quatrième article consacré aux breaks de batterie, j’ai choisi de vous parler d’un doigté de 9 coups.

NEUFS COUPS ! Me direz-vous en hurlant bien fort votre indignation face à un nombre si peu rencontré dans la sphère musicale ! Et bien oui, j’ai choisi ce nombre pour plusieurs raisons : la première est de vous montrer qu’il est tout à fait possible de jouer des phrases ou des breaks qui tournent (voire ronronnent) parfaitement malgré leur apparente difficulté. Et je vous assure qu’il est possible d’utiliser une séquence de 9 dans d’autres circonstances que du  9/8. Comment réaliser ce prodigieux et improbable mélange ? Réponse dans quelques paragraphes !

Jouer de la jungle à la batterie partie 2

8646167429_7873398a8e_b

 

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent,  la jungle music emploie de nombreux effets sonores particulièrement nombreux sur les parties de batterie.  Ces effets sont apparus grâce à l’emploi de machines de studio qui permettaient de modifier les sons de batterie. Ils étaient déjà présents dans la musique des  années 70, mais ils n’étaient pas employés de la même façon. On peut ici parler d’une overdose de la transformation sonore. C’est évidemment cette overdose qui donne tout son cachet à la jungle music.

Mais comment s’inspirer de la musique électronique pour imiter ces effets sonores sur une batterie acoustique ? Quelles techniques, quelle instrumentation utiliser ?

 

Jouer de la jungle à la batterie partie 1

jungle batterie

 

La jungle music ou “Drum & Bass” est un style de musique électronique apparu au début des années 90. Comme son nom anglophone nous l’indique, la batterie y est très présente.

L’étude de la musique jungle m’a appris de nombreuses choses, notamment à développer ma vitesse sur l’instrument en poussant mes limites jusque dans ses derniers retranchements. Mais il n’y a pas que la technique et la vitesse. Provenant d’un style de musique complètement synthétique, l’étude des sonorités de la jungle Music m’a permis de développer de nombreuses techniques de sons afin d’enrichir considérablement mon jeu.

 

Le Bikutsi : développez votre polyrythmie

3709450_f4a5d920dd_o

 

Jouer la rythmique du Bikutsi à la batterie vous ouvrira la porte au monde merveilleux des polyrythmes ! Ce rythme est en fait une danse féminine originaire du Cameroun et généralement associée à un rythme en 6/8. Nous verrons comment le faire sonner, le développer et trouver des idées d’accompagnement assez intéressantes pour toutes vos rythmiques binaires en  3/4 et parallèlement pour le ternaire en 4/4 ou 12/8.

 

Apprivoiser le quintolet à la batterie

quintolet

 

J’ai délibérément choisi d’utiliser le terme “apprivoiser” pour nommer cet article car il faut bien le dire : le quintolet est considéré par beaucoup d’entre nous comme une bête indomptable. Extrêmement méconnu dans la musique européenne, il est beaucoup plus fréquent dans la musique indienne.

Dans la musique d’ensemble de type philarmonique ou symphonique, on peut le rencontrer occasionnellement suite aux facéties de l’un ou l’autre compositeur un peu plus audacieux.

 

 

 

Sur wikipedia on peut lire ceci : le quintolet est une division exceptionnelle du temps.

“Exceptionnelle!” Je rêve, j’hallucine. Qu’est-ce que c’est que cette définition !

Pourquoi tant de haine envers cette figure rythmique ?  J’avoue parfois ne pas comprendre.

Une explication logique serait de penser que  : comme nous l’entendons rarement, nous le jouons rarement.

Quelques réflexions que j’ai pu entendre par-ci par-là lors de mes pérégrination musicales :

  • Comme personne ne  joue de quintolets, pourquoi j’en jouerai ?
  • Ca ne sert à rien d’apprendre les quintolets  vu que personne ne voudra jouer cela avec moi.

J’entreprends donc de démystifier tout cela !