Musicalité : le silence et la batterie

le silence et la batterie(1)

 

Jouer plus vite, plus fort, plus créatif, plus mélodique, toujours plus loin dans la technique parfaite. On nous incite généralement à aller vers l’excès !

Mais au fond, pourquoi ne pas apprendre à jouer moins ?  Voir à ne plus jouer du tout !

En musique, le silence est un art. Il met en valeur, il fait respirer.

 

Car après tout, il faut bien le dire, le silence, c’est aussi de la musique !

 

Incoming search terms:

  • indepandence dans la batterie

6 trucs pour travailler la batterie sans batterie

travailler sans batterie

 

Il y a bien des situations où l’on souhaiterait disposer de son instrument pour pouvoir travailler librement.

Seulement, lorsqu’on se trouve dans le bus, dans la voiture, dans une salle d’attente ou dans tout autre endroit qui ne peut malheureusement pas accueillir une batterie, il existe d’autres moyens pour pouvoir travailler son instrument. Voici quelques idées et astuces que j’emploie très régulièrement pour travailler ma batterie sans batterie.

 

Les nuances et le batteur : comment et pourquoi jouer doucement ou pas ?

tomas haakeOn vous a certainement dit un jour ou l’autre ce genre de phrases :

  • Tu joues trop fort  !
  • On entend que toi !
  • Ce n’est pas très fin !
  • Je n’entends plus ce que joue !

Ou à l’inverse :

  • On ne t’entend pas !
  • Sois plus présent !
  • Tu ne peux pas jouer plus fort ?
  • Ta batterie ne sonne pas …

Le quotidien du batteur dans un groupe n’est pas toujours facile à gérer lorsqu’il s’agit de volume sonore.

Que celui-ci soit trop faible ou trop fort, cela peut poser d’immenses soucis lorsque nous ne savons pas comment gérer ce paramètre essentiel de la musique : le volume de notre batterie.

Voici donc quelques trucs pour vous aider à dépasser les frustrations induites par le volume de votre instrument.

De la première à la dernière étape pour composer un rythme de batterie

 

composer un rythme de batterie

 

Si on devait résumer ce qui motive les foules en musique à un seul point, ce serait sans nul doute “ un rythme qui bouge” .

Il suffit de voir les réactions d’un public dansant sur une pulsation effrénée pour comprendre à quel point un rythme bien construit peut faire la différence dans une composition.

Et cela débute tout d’abord par la construction du rythme de la batterie ou des percussions.

 

Ce groupe d’instruments est d’ailleurs le tout premier à avoir existé sur cette terre, bien avant les instruments mélodiques (hormis la voix).

Et si nous nous lancions dans la construction d’un rythme qui marche à tous les coups ?

 

Un exercice pour développer sa créativité

créativité sur la batterie

 

Généralement, les méthodes / DVD / livres pédagogiques permettent de travailler la technique (« Stick Control », « Agostini » etc.) ou d’apprendre un ou des styles de musique (l’excellent « Advanced Funk Study » par exemple), et je conseille vivement d’étudier ces méthodes.

Mais il existe une manière d’apprendre moins connue : étudier l’œuvre et les influences d’un batteur, apprendre à connaître ce batteur, sa manière de penser, de jouer et de créer.

Voici un exercice très simple que j’ai découvert grâce à l’auteur Austin Kleon et qui vous permettra de développer votre créativité.

4 facteurs qui influencent notre tempo

 

4 facteurs qui influencent notre tempo

 

J’accélère tout le temps ! Je tire le tempo vers l’arrière. Je ne parviens pas à garder la pulsation, je perds le rythme, je me laisse emporter facilement par les autres musiciens…

 

Ce genre de pensées vous a peut-être trituré l’esprit un jour ? Bienvenue au club dans ce cas !

Vous vous posez les bonnes questions !

 

 

Il est tout à fait normal de douter de notre capacité à pouvoir jouer de la musique en gardant une bonne qualité d’exécution. La stabilité du tempo étant certainement l’une des composantes les plus difficiles à acquérir mais aussi l’une des plus importantes lorsqu’on est un batteur !

Progresser à la batterie : L’effort sans effort !

effort batterie

 

Pour progresser dans la pratique d’une discipline, quelle qu’elle soit, et quel que soit votre niveau, il vous faudra inéluctablement vous retrousser les manches et vous dire : “ Maintenant, j’y vais” !

Le travail d’une technique, d’un rythme, d’une nouvelle vision de la musique, d’un nouveau style de musique ne peut aboutir si l’on n’y met pas du sien, de l’implication et de la bonne volonté.

 

Mais quelque fois, cette démarche peut se retourner contre nous. Au lieu de progresser, on régresse. Nous stagnons indéfiniment entre la frustration et l’incompréhension.

Et cela peut tuer notre motivation première. Un grand danger en somme si, comme moi, vous aimez une pratique et que vous voulez vous dépasser.

Répondons à quelques questions  afin d’éviter les pièges qui jalonnent notre apprentissage !

Développer la stabilité du tempo

timing batterieSi on devait résumer la fonction d’un batteur au sein d’un groupe à une seule et unique composante, cela serait à n’en point douter : garder le tempo.

Jouer des rythmes complexes, des breaks véloces, orchestrer la musique avec maestria ne vous servira à rien si une unique composante n’est pas respectée : la stabilité de ce que vous jouez.

 

 

Un batteur qui ralentit ou accélère peut à lui seul massacrer le travail de tout un groupe, tant la stabilité du tempo prévaut sur tout le reste ! Un morceau au tempo erratique cassera le groove, l’engouement du public à danser, voire tout simplement à apprécier votre prestation.

Développer cette stabilité est un travail rigoureux et parfois ingrat. Cela peut prendre du temps et il vous faudra de la patience. Mais avec la bonne méthode, vous pourrez drastiquement réduire le temps nécessaire à cet accomplissement.

Optimiser le montage de sa batterie

optimizer le montage de sa batteriePlacer son instrument correctement vous parait surement important. Et pourtant ! Si vous saviez le nombre de batteries que je vois lors de mes déplacements qui sont placées n’importe comment !

C’est simple : tout doit être accessible sans aucun effort. Il me semble pourtant que le bon sens voudrait que nous prenions le temps nécessaire pour trouver une position confortable dans laquelle rester plusieurs minutes, voir plusieurs heures, comme cela peut m’arriver lors de longues sessions de studios ou de répétitions.

En optimisant le placement de sa batterie, nous pouvons aussi gagner quelques centimètres entre chaque éléments, ce qui facilite grandement le jeu aux tempos plus rapides. Il est logique de penser qu’il est plus rapide de parcourir 30 cm entre deux toms avec nos bras plutôt que 90 cm dans le même laps de temps.

Je vous propose donc quelques points clefs sur lesquels réfléchir afin d’optimiser le placement des éléments de votre batterie.

Crédit photo : Lance Apple

Incoming search terms:

  • comment monter une batterie

8 astuces pour développer l’indépendance à la batterie

batteur 2

Vous avez peut-être déjà entendu ce genre de commentaires humoristiques concernant l’indépendance à la batterie :

  • les batteurs ont 4 cerveaux !
  • Les batteurs sont des mutants capables de penser à plusieurs choses en même temps qui peuvent compter en 4, en 5 et en 9 simultanément tout en buvant leur café de la main restée libre.
  • Tout en jouant, les batteurs peuvent aussi avoir une conversation sans aucun problème tout en regardant un film et vous raconter l’histoire juste après.

 

 

Quelle est la part de vérité concernant la véritable capacité du batteur à jouer et entendre plusieurs couches rythmiques simultanément ?

Démystifions tout cela …