Ce que les stages de musiques m’ont apporté

akdt
En 1998, pour la première fois de ma vie, j’ai participé à un stage musical centré sur le jazz, où j’ai eu la chance de côtoyer des professeurs exceptionnels, mais aussi des stagiaires exceptionnels. D’une certaine façon, les stages musicaux ont changé ma vie.
Laissez-moi vous conter comment !

Mon expérience en tant qu’élève de stage

Lorsque j’ai participé pour la première fois à un stage musical, c’était à un stage de jazz en Belgique. Avant cela je n’avais jamais joué de jazz en groupe.

Je m’y étais intéressé mais n’avais pas vraiment eu l’opportunité de m’immerger dans  le milieu professionnel.

Ce fut une véritable révélation.

Tout d’abord, j’ai eu la chance d’avoir cours avec 2 professeurs de batterie du conservatoire Royal de Bruxelles. Je dis bien chance car il faut savoir que ces professeurs ne donnaient pas d’autres cours en dehors du conservatoire, et qu’il y a un examen d’entrée pour pouvoir recevoir les cours d’enseignement supérieur au sein de cet établissement.

Là, il me suffisait de m’inscrire au stage pour y avoir accès. Trop facile.

Ce fut donc une semaine remplie de questions et de nouveaux points de vue sur la musique que je n’avais  jusqu’alors jamais imaginés.

C’est lors de ce premier stage que je découvris la méthode du konokol dont je parle dans cet article et qui influencera profondément mon apprentissage de la batterie.

J’ai eu en plus la chance de participer durant une semaine entière à un ensemble de musique contemporaine où nous avons, entre autre, composé tous ensemble un arrangement d’un morceau de Jimmy Hendrix :  “Little Wing “ en  3.5/4 ! Pour la première fois de ma vie, j’ai joué dans d’autres mesures que le 4/4 !

ensemble akdtQuel changement ! J’ai trouvé cela tellement génial à l’époque que je me suis mis à travailler ce type de musique durant toute une année.

J’ai pu assister à des moments de pures jubilations lors des jams de professeurs que je me suis empressé d’enregistrer secrètement afin de rejouer tout cela chez moi.

Et aujourd’hui ?

Le destin veut que je me sois retrouvé professeur dans ce même stage quelques années plus tard.

J’ai pu revoir mes professeurs de l’époque devenus aujourd’hui mes collègues et créer de nombreuses nouvelles amitiés et collaborations qui portent encore actuellement leurs fruits.

 

Les différents types de stages

On peut trouver grosso modo 3 types de stages musicaux.

  • Les stages centrés sur un instrument

Ce type de stage  est centré sur la pratique d’un instrument bien précis et l’équipe est généralement composée de plusieurs professeurs qualifiés pour l’instrument ciblé.

Par exemple : “ l’indie drum stage “ en Belgique se centre sur la batterie exclusivement.

On peut trouver de nombreux stages un peu partout et c’est généralement une bonne idée d’aller y piocher de nouvelles idées.

 

  • les stages centrés sur un professeur vedette

Généralement appelés Master Class ou  cours de maitre, ce type de stage, comme le “drumming lab” à Paris, invite régulièrement de nombreux batteurs et batteuses prestigieux.  Il y a aussi les évènements organisés par les vendeurs d’instruments locaux et les grosses rencontres internationales comme le “modern drummer festival” et le “Namm show” à Los Angeles par exemple.

L’avantage est que l’on peut approcher et généralement poser quelques questions aux plus grands maitres de l’instrument.

La dimension “immersion” est ici moins présente que dans les deux autres types de stages.

 

  • Les stages centrés sur un style musical.

C’est ce type de stage que j’affectionne particulièrement et que je vous recommande chaudement.

De préférence, je vous recommanderai de choisir un style musical qui vous attire  ou tout simplement un style de musique qui peut vous apporter un vent nouveau pour l’apprentissage de votre instrument.

Mon préféré reste le stage de jazz car il brasse à peu près tous les autres styles de musiques, allant du rock au funk en passant par les musiques latines et bien sur le swing.

L’avantage est que vous pourrez y rencontrer de nombreux professeurs jouant d’autres instruments que le vôtre mais surtout, de nombreux autres stagiaires.

 

Les prérequis

Je vous recommande de réunir plusieurs conditions  pour profiter pleinement de l’expérience d’ un stage.

Tout d’abord, je tiens à préciser que s’initier à la pratique d’un ’instrument n’est pas une bonne idée en participant à un stage tel que je le décris ici.

Cela pourrait être plus frustrant qu’enrichissant.

A moins bien sûr que l’intitulé du stage soit : “ initiation à la batterie/guitare/flute”

Il vaut donc mieux pratiquer l’instrument depuis AU STRICT MINIMUM 1 à 2 ans voir plusieurs années.

Préparez également quelques questions pertinentes pour vos professeurs.

Venir à un stage les mains dans les poches en n’ayant aucune question et avec une attitude de touriste n’est pas une bonne idée.

Cela sera beaucoup plus intéressant pour vous si vous avez des questions précises.

 

Pourquoi les stages vous apporteront beaucoup plus que des cours ?

 

Je parle ici du stage de L’ AKDT de Libramont en section Jazz , mais je suis sûr que la liste ci-dessous s’applique à de nombreux autres stages musicaux.

stagiaire et professeurs de batterie akdt

 

  • Vous serez réellement en immersion totale dans un secteur ciblé.
  • Vous serez constamment confronté à la musique quasiment partout où vous vous rendrez durant votre séjour.
  • Vous aurez l’opportunité de saisir l’esprit  créatif authentique des nombreux experts du milieu choisi.
  • Vous aurez des cours avec des professeurs de qualité, experts dans leur domaine
  • Vous côtoierez vos profs quasiment tout le temps.
  • Vous aurez l’occasion de pratiquer votre instrument beaucoup plus que d’habitude.
  • Vous croiserez tout le temps d’autres stagiaires qui seront soit en train de pratiquer et avec lesquels vous pourrez échanger. Par exemple en posant des questions sur tel ou tel morceau que vous jouez ou technique que vous utilisez.
  • De nombreuses questions fleuriront durant votre séjour, vous aurez donc l’occasion de les poser en direct.
  • Vous rencontrerez d’autres musiciens de tous niveaux avec lesquels vous nouerez des relations pour le futur de votre apprentissage, voire votre futur groupe ou votre future carrière.
  • Vous pourrez jouer en groupe quasiment tout le temps.
  • Vous pourrez assister à des cours parallèles à l’apprentissage de votre instrument comme le rythme, l’harmonie ou les cours d’ensemble.
  • Il y a régulièrement des concerts, de vos professeurs mais aussi de groupes externes au stage
  • Il y a une jam tous les soirs jusqu’au bout de la nuit vous permettant de tester les connaissances apprises la journée
  • IL y a une ambiance introuvable ailleurs , et cela particulièrement au stage de L’AKDT de Libramont

 

l’AKDT de Libramont

akdt 2Depuis maintenant 5 ans,  j’enseigne au sein de l’équipe de “l’Académie d’Eté de Libramont” chaque deuxième semaine du mois de juillet.

L’AKdt n’est pas qu’un stage musical, c’est un ensemble de stages allant de la musique indienne, la danse aux arts plastiques, incluant  sculpture, peinture, vidéo, dessin, dentelles contemporaines, etc…

Elle accueille  +- 150 stagiaires par type de stages, proposant tous les instruments et permettant de former des ensembles à l’orchestration extrêmement variée.

J’y donne des cours de batterie en compagnie d’Antoine Cirri. Nous proposons 2 heures de cours d’instruments par jour.

L’après-midi, chaque professeur coache un ensemble qui se produira en fin de semaine afin de présenter son travail lors d’un concert de fin de stage.

 

Chaque professeur y propose un style de musique axé sur sa propre personnalité. Les ensembles sont généralement d’un style extrêmement varié et abordent des thématiques telles que le blues, les musiques latines, le swing, le funk, les musiques aux mesures asymétriques, etc….

Tous les soirs, des jams (concerts improvisés en Live) réunissant à la fois les élèves mais aussi les professeurs permettent de s’exprimer librement en échangeant de nombreuses idées. Que cela soit l’interprétation d’un standard de jazz ou de pop dans un style complètement nouveau, ou les premiers pas de jeunes instrumentistes en tant qu’accompagnant ou en tant que solistes ! Tout est permis et l’ambiance y est réellement fantastique !

 

Professeurs de batterie : Xavier Rogé et Antoine Cirri

akdt 5 akdt 4

Pour recevoir d’autres infos c’est par ici .

La liste des professeurs et des disciplines est disponible ici .

En conclusion

Je vous recommande chaudement de participer à un stage pour progresser de façon drastique dans l’apprentissage de votre instrument.

Que cela soit pour une recherche de motivation, pour plus d’inspiration ou tout simplement afin de voir la musique sous un  jour nouveau !

 

 

Avez-vous participé à un stage de musique ? Qu’est-ce que cela vous a apporté ? Partagez votre expérience ci-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bonsoir, je recherche un stage de batterie orienté jazz, voir swing dans le vaucluse ou les environ
    cela fait un an et demi que que prend des cours régulierement 1 h par semaine et ma question est
    suis je de niveau pour suivre ces stages car je doute de ma modeste expérience en ce domaine
    qu’en penses tu
    cordialement gérard

    • Hello Gérard. Merci pour ta question.
      Je ne peux cependant pas y répondre car je ne peux absolument pas juger de ton niveau sans t’avoir entendu !
      Ceci dis , je ne connais pas de stages dans le Vaucluse , mais je suis sur que tu pourras trouver cela en cherchant un peu sur le net , ou en demandant à ton prof 🙂

  2. Bonjour,
    Sympas la photo autour de l’apéro :o)
    pour ma part, pas de réels grands stages , juste de courtes cessions de 2h ou 1/2 journée …
    Cependant ça permet de saisir quand même 1 ou 2 clé si on arrive pas à saisir le trousseau complet, et de la bosser chez soit ….jusqu’à une prochaine rencontre…
    et puis, c’est vrai que le fait de se retrouver à 15 personnes, même si on se sent nul au milieu de tous au début (et parfois encore et toujours à l’arrivée), c’est quand même assez grisant de baigner dans le son.
    De ttes façons, si on se pointe à un stage , c’est forcément pour combler des lacunes , donc on laisse l’égo sous le paillasson quand on entre et zou ! en avant le goût d’apprendre !
    Après c’est vrai , être entre les mains d’un grand musicien pendant 1 ou 2 semaines…un jour , peut-être …

    Bon journey (voyage) musical d’ici là …

  3. bonjour, je recherche une école ou un prof pour compléter l’étude de la batterie axé jazz sur paris . je trouve ton blog généreux en terme de conseil et le faite que cela soit en français est vraiment super accessible .
    je sais que c’est pas vraiment le sujet de ton post, mais en te lisant j’ai le sentiment que tu peux me donner une ou deux bonne adresses ou nom de professeur. je joue tout les jours et a présent je souhaite encore me perfectionner dans le style de musique qui me fait vibrer.

    merci de prendre le temps de me répondre et pour ton blog.

    musicalement,richard.

    • Salut Richard, et merci pour le retour.

      Pour un prof particulier, je ne peux malheureusement pas t’aider sur ce sujet.
      Peut être peut-tu te renseigner sur l’une ou l’autre Master Class axé sur la batterie ?
      Je donne un lien dans l’article sur une structure qui organise régulièrement ce genre de choses à Paris .