Comment faire un bon solo de batterie ?

solo de batterie

 

Apothéose d’un concert, feu d’artifice pour le public, le solo de batterie suscite souvent beaucoup d’émotions chez l’auditeur lorsqu’il est bien exécuté. Mais quels sont les secrets d’un bon solo de batterie ? Comment donner envie au public de vous écouter lors de votre prestation ? Comment garder l’intensité d’un solo ? Comment passionner la foule et provoquer respect et joie dans le public lorsque vous terminez votre solo ?

 

 

Une recette existe et je vais tenter de vous résumer cela simplement.

 

Savoir d’où on vient , savoir où on va

Lorsque vous débutez un solo, posez-vous impérativement ces deux questions :

  • Dans quel contexte musical vais-je démarrer mon solo ?
  • Dans quel contexte musical vais-je terminer mon solo ?

 

Par contexte musical, j’entends tout ceci :Quel est le style de la musique que je joue avant de faire le solo ?

Rock ? latin ? Jazz ? musique d’ambiance soft ? Musique free ? folk ? etc …

 

Quel est le volume de la musique  que je joue avant de faire mon solo ?

Très fort ? Medium ? très doux ? sujet à de grandes variations de volume ?

 

Quelle est l’énergie de la musique que je joue avant de faire mon solo ?

Très douce ? minimaliste ? très énergique ? medium ?

 

Dans quelle métrique est-ce que je joue avant de faire mon solo ?

Pas de métrique ? 4/4 ? 3/4 ? 7/8 ?. 6/8 ?  12/8 ? etc…

 

Ces questions sont fondamentales pour commencer et terminer un solo de batterie ….

Il est en effet difficilement imaginable de faire un solo de batterie ROCK TRES FORT en 4/4, et très statique dans un contexte musical de type musique latine dansante light et très intimiste.

 

Pourquoi se poser deux fois la question  ( début et fin ) ?

Vous pourriez très bien  être amené à introduire un autre solo après le vôtre, à changer le style de musique du morceau voire à carrément faire le lien entre deux morceaux différents.

 

Raconter une histoire pour captiver l’auditeur

Afin de garder l’attention des auditeurs, il ne vous suffira pas d’enchainer les figures rythmiques les plus complexes avec la plus grande dextérité possible. NON !

Et c’est plutôt une bonne nouvelle ! Cela veut dire que même sans une technique ou une mise en place du feu de dieu, vous pourrez faire de bons solos !

Mais comment arriver à ce résultat ?

Afin de bien comprendre où je veux en venir, je vais faire un petit comparatif entre le cinéma et la musique.

 

Cinéma ou musique, s’inspirer de ce que vous connaissez

Film numéro 1

Le premier film est un film au budget faramineux, bourré d’effets spéciaux plus impressionnants les uns que les autres.

Les explosions sont incroyables ! Et le réalisateur a filmé tout cela grâce aux meilleures caméras HD du marché. Il en a même mis plus de 200 pour la scène finale !

Et ne parlons pas des stars faisant partie du casting de ce film ! Bien sûr il y a  20.000 figurants, etc….

Malheureusement, le réalisateur s’est inspiré d’une histoire sans intérêt. Si vous deviez raconter l’histoire du film, vous le feriez en moins de 5 secondes car le script tient sur un timbre post. Et vous n’avez pas réellement compris pourquoi ces scènes s’enchainaient de cette façon, quelle était la logique dans tout cela ?

Il y a bien quelques moments où vous avez été impressionné par la technique, mais cela s’est vite avéré lassant et répétitif.

 

Film numéro 2

Le deuxième film est un film à petit budget, dont les acteurs sont peu nombreux, les décors n’ont rien d’exceptionnel.

Cependant, le réalisateur a décidé d’adapter le scénario d’un livre qui l’a particulièrement touché.

Les rebondissements dans le scénario ne cessent de vous étonner. Les dialogues sonnent justes ! Certaines scènes sont bourrées d’émotion.

D’autres sont surprenantes d’inventivité et vous êtes constamment surpris par la direction qu’emprunte l’histoire.

Et pour conclure le tout, la fin du film (que vous n’attendiez absolument pas) vous donne à la fois envie de rire aux éclats et de pleurer à chaudes larmes !

Ce film vous a touché et vous vous souviendrez de son histoire et de nombreuses scènes clefs toute votre vie.

 

Les critiques sont unanimes

Si vous êtes comme la majorité du public présent dans la salle lors de ce visionnage, il va de soi que le deuxième film provoquera de manière unanime beaucoup plus d’engouement et de souvenirs que le premier.

Pour comparer avec la musique, en l’occurrence ici, un solo de batterie, vous n’avez pas forcément besoin de montrer une technique hors pair lorsque vous faites un solo.

Un bon scénario musical vous suffira amplement pour susciter l’enthousiasme.

 

Mais qu’est-ce qui définit vraiment un bon scénario ?

Pour moi, ces points sont importants  :

  • Un bon début
  • Une histoire facile à suivre et à raconter
  • Une bonne fin
  • Des moments de surprises
  • Des émotions tels que la joie , la peur , le suspens , l’amour.En musique, c’est exactement pareil !

    Comment susciter des émotions en musique ?

    Deux mots sont à retenir pour susciter des émotions musicales : variations et surprises !

    Il ne s’agit pas d’enchainer sans aucune logique 50 rythmes ou breaks différents. Comme je l’ai dit plus haut, nous partons d’un contexte.

    Autant le respecter, mais rien ne nous empêche de pimenter, d’assaisonner tout ce que nous jouons en y incorporant des variations.

    Tout l’art étant de doser celles-ci de façon à ne pas en faire trop ou trop peu.

    Vous pouvez par exemple commencer un solo TRES TRES doucement durant 30 secondes pour tout à coup jouer 1 seul coup extrêmement fort !

    Dans le même ordre d’idées :

  • Accélérer progressivement ou brusquement  le tempo.
  • Varier le débit
  • Varier le volume
  • Varier l’orchestration
  • Faire des blancs
  • Jouer très fourni
  • Jouer très peu
  • Varier les sons (d’autres baguettes, d’autres manières de frapper)Etc…solo batterie

    Donnez une direction à vos idées

    Un truc assez facile pour transmettre une idée au public est la répétition.

    Si vous répétez une idée, le public/l’auditeur comprendra que vous souhaitez développer ce sujet très précis et que c’est la base de votre histoire.

    En répétant une idée et en y incorporant des variations, vous pourrez la faire évoluer progressivement et ainsi donner du sens à votre histoire.

    Quelques idées que vous pouvez répéter :

    Cela peut être

    • un rythme ( ex: quatre doubles, ou croche deux doubles)
    • Une phrase sur les toms ( par exemple : tom basse ,tom medium, tom aigu)
    • Un doigté ( dgddgg par exemple )
    • Un son ( jouer sur une partie de votre batterie, comme un tom en particulier ou les cercles).
    • Une vitesse ( rapide ou lente)
    • un ostinato ( la samba par exemple)
    • Une technique ( le ra , le roulement , les flas )
    • Un mouvement mélodique ( du grave à l’aigu ou l’inverse)
    • etc…

    Un exemple concret

    Voici la mise en pratique de toute cette belle théorie que je viens de vous jeter au visage.

    C’est par ailleurs la toute première vidéo que je fais spécialement pour le blog batteur pro Sourire

    J’ai délibérément choisi de jouer des choses simples afin de bien comprendre que la qualité d’un solo ne se mesure pas au nombre de notes jouées.

    J’aurais pu  développer encore plus les idées jouées en utilisant plus de techniques, mais ce n’est pas le propos de cette vidéo.

    Essayez de repérer les idées, le concept de début, de fin, la répétitivité, les variations et les surprises dans ces petits exemples improvisés.

    Je me suis beaucoup amusé à faire cette première vidéo en tout cas !

     

    La semaine prochaine, j’analyserai pour vous un solo beaucoup plus virtuose que j’ai joué plus de 120 fois lors de ma dernière tournée avec Ibrahim Maalouf.

    Il suit  la même trame que ce dont j’ai parlé dans cet article.

    Dites-moi dans les commentaires si vous avez aimé cet article !

    Je tenterai de vous aider en répondant à vos commentaires.

Incoming search terms:

  • Comment Enrichire votre jeu de solo a la batterie

26 Comments

  1. Très intéressant comme vision . Je pense que cela va servir à pas mal de ptits gars .
    Bonne continuation.

    • Xavier Rogé

      Merci Sébastien , je l’espère aussi !

  2. Pietquin

    Bonjour
    Un grand merci
    De toutes bonnes idées
    Enfin des choses musicales raffinées
    Swing

    • Xavier Rogé

      Merci Thierry !

      Il n’est en effet pas toujours facile de faire comprendre l’importance de la musicalité lorsque nous sommes bombardés de milliers de vidéos de batteurs à la technique irréprochable , mais malheureusement souvent vides de sens…

  3. Denis

    Une des choses les plus importante que j’ai apprise avec toi et qui me servira toute ma vie!
    Bravo Xavier et à bientôt!

    Denis

    • Xavier Rogé

      Salut Denis et merci pour ton retour !

      Impatient de voir ce que tu en feras d’ici quelques années 🙂

  4. Dersou

    Bonjour,
    Merci, très sympas à écouter, je devine le court métrage (surtout les 2 premiers) continuer en moyen, ou long métrage.. .. à condition d’ aimer les longs métrages évidemment.
    :o)

    • Xavier Rogé

      Tout à fait , avec ce système il est assez facile de jouer des solos assez long sans que cela soit monotone…

  5. Régis

    Bonjour Xavier,
    Super interressant ton article.
    Très bien la vidéo.
    Le solo 1 vraiment captivant.
    Moins fan du 2 mais bien interprété, ça faut le dire.
    le 3 franchement celui qui m’a le plus etonné et franchement « wahou » (surtout avec les longs silences).
    Régis.

    • Xavier Rogé

      Merci Régis ! Ce sont surtout sur des exercices de styles …. d’où ta réaction concernant la partie sur les roulements.
      Imagine maintenant ce que l’on peut faire lorsque l’on ne se met pas de limites, que cela soit techniques ou rythmiques.
      Dans ces 3 vidéos j’ai délibérément choisit de limiter mon jeu afin de bien faire comprendre mon propos.
      Les possibilités musicales sont alors infinies … et on peut alors réellement emmener le public très très loin dans notre univers 🙂

  6. hervé

    Merci pour les bonnes idées. J ai préféré le premiere Solo car je te trouves plus inspiré. Je m intéresse aussi aux solos de batterie avec des mises en place(Bass+keyboard joue une figure rythmiques en boucle)as-tu aussi quelques conseil a me donner???
    merci pour ta reponse

    • Xavier Rogé

      Salut Hervé !
      J’aime particulièrement ce type solos avec un ostinato rythmique …
      Le conseil le plus évident : retient la séquence rythmique et mélodique sur laquelle tu vas jouer par cœur.
      Ressent la le plus naturellement possible avant de tenter d’improviser.
      Et joue des choses simples pour commencer,retiens toi de jouer des choses qui vont vite ou trop démonstrative tant que tu ne te sent pas à l’aise avec la séquence.
      Je pourrais bien sur faire un article sur ce sujet car il y a beaucoup à dire.

  7. hervé

    Slt xavier
    Oui si tu as le temps tu pourrais faire un sujet sur comment travailler des séquences rythmiques.
    Tu utilises quel musique programme pour faire tes sequence rythmiques??
    Salutations

    • Xavier Rogé

      Cela dépend vraiment du résultat que je souhaite obtenir.

      Je travaille souvent avec sibelius ( car je suis aussi compositeur ).

      Sinon pour les loops électro j’emploie reaktor.

  8. guillaume

    Bonjour Xavier,
    merci de partager ton savoir sur les solos.La comparaison avec le cinéma est un super exemple concernant la technique et surtout le contenu de l’histoire!
    L e batteur Antonio Sanchez a fait un travail remarquable dans le film Birdman(Alejandro Gonzales) on peut ecouter la BO sur You tube,je t’invite a voir le film si ce n’est déjà fait.
    Comment abordes tu le travail d’un chorus, lorsque le nombre de mesures est imposé?
    A très bientôt…
    Guillaume.

    • Xavier Rogé

      Lorsqu’il faut suivre une trame rythmique imposée, je cherche à calquer le modèle du solo libre sur le contexte qui m’est présenté, en étant tout de fois plus indulgent sur le coté « raconter une histoire » .

      Je privilégie surtout le coté contraste et surprise en me focalisant moins sur les lien entre les idées, la forme rythmique donnant elle même du sens au solo.

      C’est logique par exemple si tu fais un solo sur 32 mesures( par exemple une forme jazz AA B A) , ou sur un ostinato.

  9. guillaume

    Merci pour ta réponse,je vais bientôt rentrer dans un big band ,et tes conseils vont m’être trés utile!!!

  10. Mané

    Bonsoir Xavier,

    Voilà un moment que je n’avais pas fait un tour par ici… et quelle surprise de voir que tu as répondu à ma demande d’il y a quelques mois (article quintolet) et qui portait sur ta vision musicale et pédagogique du solo de batterie.

    Merci de ton excellent travail et de ta formidable contribution. Je me replonge dans tes articles et notamment celui-ci.

    Musicalement,

    Flo

    • Xavier Rogé

      Hello flo !

      Il y a tellement à dire sur les solos que je n’aurai malheureusement pas assez d’une vie pour tout écrire .

      N’hésites pas à suggérer des idées et repasser dans un petit temps, je ne sais jamais quel sujet m’inspirera lors de mes prochaines rédactions.

  11. Laurent

    Salut Xavier
    Super solo d un super pro,des nuances,de la technique ,des supers fills, bravo au professionnel et surtout à l homme qui ne hésite pas à partager son savoir,tu as tout compris mec! J ai eu la chance de te voir avec
    Ibrahim à bedarieux (34) il y a 2 ou 3 ans … on a même discuté après le concert 1 ou 2 mnémonique
    Bonne continuation à toi et encore bravo l artiste

    • Xavier Rogé

      Merci Laurent !

  12. Guillaume

    Excellent.
    Je n’aurais pas pensé qu’il aurait été si « simple » d’écrire un solo à la batterie.
    Je suis grandement impressionné par le premier de la vidéo, auriez vous sa partition et accepteriez vous de me la communiquer ?
    Encore bravo et merci.

    • Xavier Rogé

      Merci Guillaume.

      Je n’ai pas la partition car c’est en fait un solo complètement improvisé…

      Je suis en train d’écrire une méthode qui explique quoi travailler pour arriver à ce résultat …mais elle n’est pas encore terminée.

  13. jacques

    Bonjour, oui très bonne vidéo ! j’aime beaucoup le solo 1 qui correspond à mes capacités actuelles.
    Mais je trouve que ça va un peu vite pour piger, surtout que l’on ne voit pas tes mains sur le tom basse.

    • Xavier Rogé

      Merci Jacques.

      Je vais réfléchir à ce soucis pour les prochaines vidéos.

  14. Salut Xavier excellent article et surtout très instructif, avec ces conseils tu montres bien que l’on peut faire un solo de batterie même si nous n’avons pas le niveau de batteur de renommé!!

    Si certains de vous qui lisez ce commentaire, apportez votre pierre à l’édifice !
    Ou si vous avez besoins de conseils et astuces alors soyez curieux !!! 🙂
    Musicalement.

    Christophe FSB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *