Jouer une samba à la batterie

samba batterie

 

Reconnue dans le monde entier comme un des symboles du Brésil, la samba laisse rarement un batteur indifférent. Tant par son coté entrainant et festif (d’où son emploi dans les carnavals traditionnels) que par son coté technique nous permettant de travailler aisément l’indépendance et la vitesse.

 

 

Les rythmes que je décris dans cet article proviennent principalement des Batucadas, ensembles de percussions gigantesques et fortement représentés dans le fameux carnaval de Rio.

Crédit photo  : Laurent Mignaux

Samba ou bossa ?

La samba est un rythme binaire en 2/4 ou 4/4. Elle ressemble à s’y méprendre à la bossa nova.

Le paramètre principal  qui les différencie : leur vitesse d’exécution.

  • La samba est un rythme rapide joué pour son énergie entrainante.
  • La bossa nova est un rythme lent utilisé pour accompagner les balades latines.

Ce qui est chouette, c’est que, si vous apprenez à jouer la technique samba ou la bossa nova, il vous suffit de modifier le tempo pour passer de l’un à l’autre.

La technique de base est la même, le son et le touché à employer sont par contre tout autre et méritent un article à part entière pour parler du son de la bossa nova.

Pourquoi jouer une samba ?

Ce rythme fait partie des rythmes majeurs sur la batterie et je vous recommande chaudement de le tester si vous ne l’avez pas encore fait.

Il développe :

  • La découpe binaire
  • L’indépendance main pied
  • L’indépendance de votre main droite (cymbale ride)
  • Les doubles coups de grosse caisse
  • votre sens de l’improvisation

 

C’est une des figures rythmiques qui m’a permis de développer drastiquement ma technique de grosse caisse.

La raison en est simple :  vu l’intensité du travail demandé à votre pied, vous avez plutôt intérêt à comprendre rapidement comment éviter toute tension dans celui-ci.

Moins vous aurez de tensions quand vous jouez, plus vous serez à l’aise, plus serrez libre musicalement.

Par où commencer la samba sur votre batterie ?

Il existe de très nombreuses variantes du rythme de la samba. Je décris ici la base.

En s’inspirant du son (et non des rythmes, trop nombreux)  des orchestres de percussion brésiliens (appelés batucadas), on peut résumer le rythme de la samba sur la batterie à deux éléments.

  • Les rythmes joués par le tamborim (tambourin sans cymbale).

tamborim

  • Les rythmes joués par le surdo (sorte de mix entre un tom et une grosse caisse )

samba

crédit photo :  Anataman , Alexandre Pereira

Transposez le son du tamborim sur la caisse claire.

Joué en frisé ou coups simples (dg).

samba 1

On ajoute ensuite  un son proche du surdo grâce à la grosse caisse.

Vous remarquerez la présence de deux coups rapprochés à la grosse caisse.

C’est réellement très intéressant car cela nous force à développer le double coup.  Impossible de jouer une samba si on ne parvient pas à relâcher ses tensions dans le pied.

samba 5 complet

 

 

Pour apprendre à relâcher une tension musculaire, il faut pratiquer beaucoup en corrigeant régulièrement notre position.

La samba est parfaite pour cela.

On peut aussi ajouter le charleston joué au pied gauche en contre temps.

 

Détails importants pour la samba

La fluidité du rythme

Soyez régulier dans votre rythmique. Une samba cahotante ne donnera pas envie de danser.

Pour cela : travaillez lentement en synchronisant très précisément vos mains et vos pieds.

Basez-vous sur le rythme régulier des mains pour caler précisément vos pieds.

Une fois que votre rythmique est stable, accélérez très progressivement.

L’équilibre du son

Il est assez facile de passer à coté de ce détail qui peut faire une différence énorme dans votre son.

Comme la batterie est composée de différents instruments, c’est vous qui devrez équilibrer le volume de ceux-ci.

Un son de batterie samba homogène se compose au minimum d’une caisse claire et d’une grosse caisse AU MEME VOLUME.

Sans se focaliser sur l’équilibre, la force de cette rythmique sera anéantie par la prédominance de l’une ou l’autre partie de votre batterie.

Le but est  d’entendre un seul et unique son pour toute la batterie.

 

Quelques variantes de la samba sur la batterie

Maintenant que vous avez la base, vous pouvez tester de nombreuses variantes assez facilement.

Tout d’abord en développant le jeu de caisse claire avec des accents.

Testez ces exercices.

samba accents caisse claire

 

Si vous avez des difficultés à entendre ou à jouer les accents, essayez de les déplacer sur les toms de cette façon  :

Déplacez les accents joués avec votre main droite sur votre gros tom.

Déplacez les accents joués avec votre main gauche sur votre petit tom.

samba batterie accents toms

 

Les influences du swing  sur la samba

On peut facilement orchestrer la samba avec des cymbales.

En jouant le pattern du swing sur votre cymbale ride mais en feeling binaire.

 

indépendance samba cymbale

On peut alors accompagner notre rythmique de samba grâce à la libération de la main gauche.

 

 

Le son Batucada

Pour coller un peu plus au son des surdos, déplacez systématiquement votre main droite sur le gros tom sur les deuxième et quatrième temps.

En étirant le feeling binaire de la caisse claire vers le ternaire, on obtient un son proche des Batucadas traditionnelles.

samba baterie feeling batucada

 

Pour cela, faites sautiller le rythme de votre caisse claire en gardant votre main droite constante et en retardant le deuxième coup de chaque groupe de 4 joué à gauche.

 

Pour finir en beauté

Voici un  morceau du groupe “Front Page”, avec Bireli Lagrene à la guitare, Dominic Dipiazza à la basse et Denis Chambers à la batterie.

C’est un 4/4 hyper rapide et Denis Chambers a choisi de l’orchestrer via une variante du rythme de la samba.

On entend clairement le pattern de base de la samba à la grosse caisse  en  2/4.

Il joue par-dessus ce pattern de samba une découpe aux mains tournant en 3/4.

Cela se décale donc joyeusement pour retomber sur le premier temps toutes les 3 mesures de 4/4 !

Hormis cette prouesse rythmique, la prouesse est aussi physique car le tempo est démentiel et Denis Chambers joue cela sans frémir d’un sourcil.

 

La samba m’a apporté beaucoup dans l’apprentissage de la batterie . Que cela soit la technique que j’ai pu développer ou les infinies possibilités d’accompagnements.

 

Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir mon Ebook de conseils techniques pour la batterie

7 Comments

  1. Renaud

    Merci super article 🙂
    Petite question concernant le pattern du tamborim qu’il faut reproduire à la caisse claire: après une écoute attentive je me suis aperçu que celui-ci n’est pas vraiment régulier au niveau du passage 4ème/1ère double-croche (il me semble en tout cas…). As-tu tenté de développer ce feeling particulier? Si oui comment t’y es tu pris car j’ai vraiment du mal à choper ce petit décalage (je n’arrive même pas à repérer quelle double-croche est décalée).

    • Xavier Rogé

      Salut Renaud et merci pour la question .
      J’ai effectivement travaillé ce décalage pour donner ce feeling  » pas régulier ».
      Pour le premier temps et les 4 premiers coups :
      Pense de cette façon : En triples croches : Ta ki te Ta Ta ki Ta

      Et colle ce doigté sur les TA : d – – g d – g

      Très lentement …et accélère . avec la vitesse , tu obtiendras ce mouvement saccadé … 🙂

  2. Jérôme

    Yep d’accord avec Renaud, super article !
    J’ai commencé à étudier la samba cette année, et pour le moment le tempo est encore un peu faible, mais je suis totalement d’accord avec toi, j’ai senti que ça m’avait beaucoup apporté, tant au niveau du double coup de grosse caisse qu’au niveau de la coordination mains/pieds !
    Bref, tout comme le ternaire (qui est souvent un peu délaissé), la samba est un passage obligé pour faire évoluer son jeu d’un manière plus globale.

    • Xavier Rogé

      Et bien je n’ai qu’une chose à dire : BRAVO Jérome !

      Tu es sur la bonne voie … tu verras que l’apport de ces nouvelles techniques développera de manière exponentielle ton jeu de batterie

  3. Régis

    Bonjour Xavier,

    Pour ma part je préfère la sonorité de la bossa nova et si tu fait un article dessus, je le lirai avec attention.

    J’ai tout de même apprecié cet article. Mais je pense que c’est un peu trop haut niveau pour moi pour l’instant

    Merci

    Régis

    Ps : Mes excuses pour avoir écorché ton Nom sur le blog « batteur débutant ».

    • Xavier Rogé

      Hello régis et merci pour ton retour
      Pas de soucis pour le nom, cela m’arrive tout le temps …
      Je retiens ton idée d’article pour la bossa nova.

      Sinon, je ne pense pas forcément que cela soit de trop haut niveau.
      Si tu prends les tout premiers exercices que j’explique ici, en les jouant très lentement, tu apprendras beaucoup de choses et je t’assure que c’est très accessible.

      Ne te fie pas forcément aux exemples audios que j’ai enregistré.
      Je donne des exemples en les accélérant souvent à l’extrême pour simplement vous montrer que c’est possible, vous n’êtes pas obligés de jouer exactement la même chose que moi .
      Ce ne sont que des idées pour vous inspirer, et vous motiver 🙂

      Vois plutôt cela comme une motivation que comme un objectif à atteindre absolument.

      Ceci dis : n’hésites pas à me faire part de tes retours sur l’accessibilité du blog.
      Il est destiné à tout le monde, débutants comme vieux routards de la batterie.

      Je commet peut être des erreurs, car je suis moi aussi débutant… en blogging 🙂

      • Régis

        Bonjour Xavier,

        Ton blog est très bien. Ce sont souvent les sujets abordés qui sont d’un niveau différent des autres blog sur lesquels j’évolue. Mais c’est tant mieux.
        En effet, pour évoluer, il faut pouvoir écouter, lire et voir des choses différentes. L’uniformité serait ennuyeuse au plus haut point 😉

        De plus tu as un univers musical différent de ce que je peux trouver ailleur avec des rythmes sortant du 4:4 que l’on retrouve un peu partout. le jazz, swing, samba, etc.

        Tes articles « Cinq albums qui ont changé mon apprentissage de la musique », « Le Bikutsi : développez votre polyrythmie », « Ce que les stages de musiques m’ont apporté  » et d’autre articles sortent de ce que l’on peu lire ailleur et pour ma part m’ont beaucoup interressé.

        Merci encore pour ton travail

        Régis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *