BatteurPro > Indépendance > Apprendre la batterie jazz : mes exercices pour débuter

Apprendre la batterie jazz : mes exercices pour débuter

Découvrez les rythmes de bases et l’indépendance pour bien démarrer la batterie jazz

apprendre la batterie jazz

Vous souhaitez apprendre la batterie jazz, mais vous ne savez pas comment démarrer ! C’est tout à fait normal, sous le nom “jazz” se cache en fait de nombreux styles bien différents comme le bebop, le swing, le jazz latin, le jazz fusion ou le dixieland. J’ai choisi pour vous l’un d’entre eux pour débuter en jazz à la batterie : le swing ! Dans cet article et la vidéo qui lui est associée, vous allez découvrir le rythme de base de la batterie jazz ! En plus, je vous livre plusieurs astuces d’accompagnement hyper efficaces.

Apprendre la batterie jazz : 3 éléments à savoir

Pour apprendre la batterie jazz et commencer du bon pied, vous devez connaître ces trois éléments essentiels.

1- Le jazz se ressent en ternaire

Les partitions de jazz s’écrivent en binaire, pour la plupart, mais le ressenti reste ternaire. En effet, le rythme de base utilisé divise le temps en 3 et il se nomme le “triolet de croches”.

Contrairement au rythme rock, qui s’interprète en binaire et pour lequel le temps est divisé en 2 ; le ternaire se construit avec des temps partagés en trois.

Pour comprendre la différence entre le binaire et le ternaire, je vous propose un petit exercice.

Commençons par le binaire : jouez les temps à la cymbale ride ou au charleston avec votre baguette, et comptez les croches : 1-2 / 1-2 / 1-2 / 1-2 / …

Vos coups de cymbales se jouent sur le “1” et les espaces entre les deux chiffres doivent rester réguliers.

Continuons avec le ternaire : jouez de la même façon les temps à la cymbale ride ou au charleston avec votre baguette puis comptez les croches : 1-2-3 / 1-2-3 / 1-2-3 / 1-2-3 / …

Vos coups de cymbales se placent toujours sur le “1” et les espaces entre les chiffres demeurent réguliers.

Ressentez-vous la différence entre le binaire et le ternaire ? Vous pouvez vous amuser, en écoutant des morceaux de musique, à déterminer si ceux-ci sont en binaire ou en ternaire ; c’est un bon exercice pour développer votre oreille.

2- La charleston : l’élément indispensable de la batterie jazz

Les cymbales charleston se jouent avec le pied sur le deuxième et le quatrième temps de chaque mesure. Pour cela, vos cymbales doivent pouvoir s’ouvrir : environ 2 cm entre chacune et c’est parfait. Au début pour bien sentir les temps et être régulier, vous pouvez effectuer un mouvement de balancier avec votre pied :

  • temps 1 → la pointe du pied : la charleston est fermée ;
  • temps 2 → le talon : pour ouvrir la charleston ;
  • temps 3 = temps 1 ;
  • temps 4 = temps 2.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec le jeu des cymbales charleston, vous pouvez lire mon article et regarder la vidéo en cliquant ici.

Au niveau du symbole utilisé sur les partitions, la charleston jouée avec le pied se note avec une petite croix (comme les cymbales) et se situe sur la même ligne que la grosse caisse.

3- La grosse caisse : avec parcimonie

Pour jouer du jazz, je vous déconseille de mettre la grosse caisse sur le premier temps de chaque mesure. Cela alourdirait franchement le feeling de vos rythmes  rythmes en déforçant le son des cymbales.

Rythme de base pour jouer de la batterie jazz : un peu de coordination !

Exercice n° 1

Jouez des coups sur la cymbale ride sur tous les temps (autrement dit : jouez des noires) et ajoutez la charley sur le temps 2 et 4 avec le pied. Une fois à l’aise, accentuez la cymbale ride sur le deuxième et quatrième temps, ainsi, normalement, vous devriez commencer à entendre le rythme swing.

Exercice n° 2

apprendre la batterie jazz  exercice 1

Continuez à faire tourner l’exercice n° 1 et comptez 1-2-3 à chaque temps, c’est-à-dire le 1 avec la cymbale ride et le 2 et 3 entre deux coups de cymbales. Quand cette nouvelle séquence devient fluide, ajoutez sur les 2 et 3 un coup de caisse claire.

Cet exercice peut vous faire penser à un rythme de valse, mais cela n’en est pas un : vous commencez à jouer du jazz. 😉

Chabada (bada), Chabada (bada), …

Décomposition du rythme : Exercice n° 3

apprendre la batterie jazz le chabada

Pour jouer le Chabada, reprenez l’exercice n° 1 en comptant 1-2-3 / 1-2-3 / etc. et ajoutez-y un coup de cymbale sur le 3 du deuxième et quatrième temps de la séquence.

Pour vous aider, vous pouvez aussi utilisez la séquence verbale suivante :

TA  _ _  TA ki TE TA _  _ TA ki TE

1            2               3           4

La cymbale se frappe sur les TA et TE.

Ces petits exercices peuvent se travailler sans batterie avec la voix et la main sur une table ou votre cuisse par exemple. C’est un bon moyen d’apprendre à dissocier vos membres, l’air de rien, dans les transports en commun par exemple. 😉

Des difficultés ? : Exercice n° 4

apprendre la batterie jazz doigté

Si vous ne sentez pas les espaces pour placer la cymbale ride, je vous conseille de passer par un autre exercice. Reprenez l’exercice n° 2 et remplacez le coup de caisse claire du 3 du deuxième et quatrième temps par un coup de cymbale ride. Au niveau des doigtés, cela donne (la main droite joue à la cymbale ride et la gauche à la caisse claire) :

droite – gauche – gauche / droite – gauche – droite / droite – gauche – gauche / droite – gauche – droite : à jouer en boucle.

Pour effectuer une transition en douceur vers l’exercice n°3 : au lieu de frapper sur la caisse claire, effectuez le coup sur votre cuisse, ainsi vous entendrez le chabada à la cymbale. Lorsque vous vous sentez réellement à l’aise, passez à l’exercice n° 3 et à vous le Chabada !

Indépendance : les bases de l’accompagnement en batterie jazz

4 rythmes à bosser durs !

apprendre la batterie jazz  exercice indépendance 1
apprendre la batterie jazz  exercice indépendance 2
apprendre la batterie jazz  exercice indépendance 3
apprendre la batterie jazz  exercice indépendance 4

Pour travailler votre indépendance et apprendre la batterie jazz, je vous propose quatre rythmes. Travaillez-les indépendamment les uns des autres en les faisant tourner jusqu’à ce qu’ils deviennent automatiques. Vous remarquerez que la structure de base est le chabada, avec la cymbale ride et la charleston, à laquelle s’ajoute des coups de caisse claire à différents endroits. Peut-être que certains rythmes vous sembleront plus faciles que d’autres, mais travaillez-les tous et faites-les tourner en boucles pour réellement maîtriser les quatre.

Maintenant on s’amuse !

Vous savez jouer désormais les quatre rythmes, je vous propose donc de les enchaîner. Il existe de nombreuses possibilités, vous pouvez par exemple :

  • les jouer dans des ordres différents : 1-2-3-4 ou 1-3-2-4 ou 4-3-2-1, etc. ;
  • utiliser les 4 rythmes ou non : 1-2-1-2 ou 1-3-2-1-3-2, etc. ;
  • répéter ou non les séquences : 1-1-2-3-3-4 ou 1-4-4-3-1-4-4-3, etc..

Vous allez ainsi créer des séquences plus longues et différentes les unes des autres.

Et n’oubliez pas : oubliez la grosse caisse pour le moment ! Ce sera beaucoup plus facile pour apprendre la batterie jazz en laissant cette partie de l’instrument de coté.

Pour aller un peu plus loin en batterie jazz : les breaks !

Pour travailler les breaks, nous allons utiliser l’exercice n° 2 et n° 3. Pour cela, jouez 1 mesure de l’exercice n° 3 (le chabada) puis une mesure de l’exercice n° 2. Au lieu de jouer toutes les croches à la caisse claire, vous pouvez vous amuser à les jouer sur les toms, les cymbales, etc.

Au début, si vous en ressentez le besoin, faites tourner plusieurs mesures de chabada (3 par exemple) et pour la quatrième : jouer un break.

L’une des difficultés, c’est que votre pied au charleston ne doit pas s’arrêter !

Enfin pour un peu plus de style, arrêtez-vous sur la dernière croche : l’effet est garanti !

Vous possédez désormais vos premières bases pour faire du “comping”, c’est-à-dire de l’accompagnement à la batterie en jazz ! Alors, amusez-vous bien et dites-moi dans les commentaires si cet article vous a aidé à apprendre la batterie jazz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *