BatteurPro > Cours de batterie > Buddy Rich : un solo de baguettes et une source d’inspiration

Buddy Rich : un solo de baguettes et une source d’inspiration

Solo de baguette Buddy Rich

Buddy Rich, voir un de ses solo, c’est tout simplement fantastique.

La construction de ses performances en batterie, la technicité et l’exactitude de ses gestes restent une référence.

Si vous me suivez déjà depuis quelque temps, vous le savez, Buddy Rich demeure pour moi un très grand batteur possédant une redoutable technique, une richesse musicale hors du commun et son jeu est une véritable source d’inspiration. Vous souhaitez avoir des idées pour pimenter vos solos de batterie ? Je vous propose dans cet article de vous détailler une technique de M Rich, le solo de baguettes SANS BATTERIE !

 

Positionner correctement les baguettes

Pour vous joueurs de tambours, vous ne rencontrerez aucune difficulté à entrechoquer vos baguettes puisque la position traditionnelle est vivement recommandée. Je vous donne donc directement rendez-vous au paragraphe suivant concernant le mouvement de base.

Je m’adresse à vous mes batteurs, aujourd’hui je vais vous demander de prendre vos baguettes en position traditionnelle et non en position française allemande ou américaine. C’est de cette façon façon que Buddy Rich parvenait à employer sa fameuse technique.

Oui, oui, vous me lisez bien, je vais vous proposer de changer (temporairement) votre position. Je commence par une excellente nouvelle, la position de la baguette de la main droite reste inchangée. Autre bonne nouvelle, il apparaît facile de placer ses baguettes en position traditionnelle en suivant ces quelques explications. Je tente une transcription à l’écrit, mais n’hésitez pas à vous inspirer des photos 😉 :

  • – Posez votre baguette, nous allons déjà positionner correctement la main gauche.
  • – Fermez votre poing en regardant vos ongles.
  • – Comptez jusqu’à 3 avec vos doigts : 1 (pouce), 2 (index) et 3 (majeur). Normalement à ce stade, le pouce, l’index et le majeur sont tendus alors que l’annulaire et l’auriculaire sont repliés.
  • – Placez votre baguette, partie basse, entre le pouce et l’index et posez la partie haute de la baguette sur l’annulaire.
  • – Entourez la baguette de votre index et de votre majeur.
  • – Prenez la deuxième baguette dans votre main droite, et vous voilà en position traditionnelle.

Je vous conseille de vous habituer à cette tenue, car si vous conservez vos baguettes en position batterie il vous sera très difficile d’obtenir suffisamment de liberté, de flexibilité et de dextérité au niveau des doigts pour pouvoir gagner en vitesse et ainsi réaliser de vrais solos de baguettes comme Buddy Rich.

Comprendre le mouvement de base de Buddy Rich

Tenez vos baguettes de façon traditionnelle, placez-les maintenant devant vous, mains vers le haut, la paume de la main gauche devra être face à vous alors que c’est le dessus de la main droite que vous regarderez. Concernant la main gauche, ce sont les doigts qui vont effectuer les mouvements et non le poignet. Pour réussir à taper l’autre baguette, il faut plier les doigts de cette main et ne pas bouger le poignet, car en pliant celui-ci vous créerez une tension dans votre avant-bras. Pour la main droite, je vous conseille également d’utiliser vos doigts, en effet, vous vous fatiguerez ainsi beaucoup moins vite.

Je vais vous détailler les mouvements de chacune des mains. Maintenez votre baguette gauche fixe, frappez celle-ci avec la baguette droite, ainsi la baguette gauche recule. Ensuite, votre baguette gauche frappe à son tour en replaçant la baguette droite à son point initial, ainsi de suite. Je comparerais ces mouvements de baguettes avec celui des billes d’un pendule.

Commencez par faire ces gestes lentement et régulièrement, lorsque vous aurez automatisé cet exercice vous pourrez l’accélérer progressivement, tout en restant vigilant au son émis. Si vous vous sentez un peu bloqué et que vous n’arrivez pas à prendre de vitesse, je vous conseille de lire mes deux articles sur les techniques pour travailler la main faible. (Travailler sa main faible partie 1 et Travailler sa main faible partie 2)

S’amuser en créant de multiples combinaisons

Si vous maîtrisez le mouvement de base correspondant à un coup de chaque baguette, c’est-à-dire des frappes en frisé : droite – gauche – droite – gauche – etc., vous pouvez ensuite agrémenter vos solos de nombreuses combinaisons. Vous pouvez par exemple effectuer un double coup avec la baguette droite, ce qui donne au niveau des doigtés : droite – droite – gauche ou bien avec la baguette gauche : gauche – gauche – droite. De plus, vous pouvez jouer avec les rythmes en laissant des espaces plus ou moins longs entre certains coups.

Enfin, je vous conseille de laisser libre cours à votre imagination et ainsi concevoir de nombreuses combinaisons !

Grâce à cette technique, vous pourrez vous amuser à réinterpréter des rythmes ou des solos que vous adorez à l’aide simplement de vos baguettes et ainsi vous donnerez de nouvelles couleurs et une musicalité différente à vos solos de batterie. Et pour étoffer encore plus votre jeu, je vous invite à lire mon article : « Une technique de Buddy Rich » dans lequel vous pourrez en apprendre plus sur ce musicien et écouter une de ses nombreuses performances.

Dites-moi dans les commentaires si cette technique vous a plu !

2 Comments

  1. buddy rich solo baguettes
    Chris30

    ouah plus dur qu’il n’y parait mais super intéressant pour garder la main quand on ne peut pas faire suivre son pad ou sa CC.

    • buddy rich solo baguettes
      Xavier Rogé

      Merci Chris.

      Je pratique cet exercice un peu partout … le plus hard, c’est d’habituer la peau des doigts au frottement de la baguette…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *