Les ghost notes : jouez du funk sur votre batterie !

ghost notes

 

Quelle est la différence entre un rythme qui “groove” et un rythme qui ne “groove” pas ?

Le rythme qui “groove” fera sans équivoque bouger le public dès le début de votre interprétation. Il a une composante universelle qui séduit notre oreille immédiatement et transcende la technique employée, y compris  les mélodies et accords joués par dessus.

Lors de son écoute, le groove fait bouger notre tête involontairement, nous fait nous lever, décuple notre énergie et nous rend tout simplement heureux !

 

Un moyen assez simple de décupler cette sensation dans la musique est d”employer les ghost notes. Elles sont très présentes dans la musique Funk, dans le hip-hop, la jungle music, etc…..

Pourquoi se priver d’un tel outil quand il suffit d’ajouter des ghost notes pour décupler la puissance rythmique de notre jeu ?

Une ghost notes, c’est quoi ?

On peut traduire littéralement le terme ghost notes par “ notes fantômes”.ghost note batterie

Imaginez un fantôme (imaginez Casper), on pourrait définir sa substance comme transparente, éthérée, discrète, subtile, dans un autre plan, non matériel, etc…

C’est un bon comparatif pour résumer la place de la ghost note dans un rythme de batterie.

D’un point de vue stylistique, la ghost note est largement employée dans le style Funk.

La ghost note se joue généralement sur la caisse claire avec la main gauche.

Musicalement parlant, la ghost note rajoute des subdivisions à un rythme de base afin de lui donner un mouvement rythmique supplémentaire. Cette subdivision peut-être en croches, en triolets, doubles croches, sextolets, etc…

Techniquement, le rythme de base et ses points d’appui pourront par exemple être joués en noires, les ghost notes, quant à elles, donneront un ressenti plus rapide de doubles croches.

Il faut vraiment visualiser cela comme deux couches présentes sur deux plans sonores différents mais joués par une seule et même personne.

 

Les consignes à respecter pour faire sonner vos ghost notes

Le volume

Différenciez fortement le type de frappe que vous allez employer pour jouer vos ghost notes et l’ossature principale du rythme que vous souhaitez jouer.

Pour ce faire, jouez par exemple tchac du poum tchac en Rim Shot en levant bien votre baguette à +-  20 centimètres de la peau.

Les ghost notes, quant à elles, devront être jouées normalement sur votre peau en prenant un recul de maximum  2-3 centimètres par rapport à la peau de votre caisse claire.

Pensez le ghost notes comme des notes au volume “Piano”, et les rim-shots en volume “Forte”.

Pour ce faire, n’hésitez pas à exagérer fortement les différences de nuances que vous souhaitez mettre en place. Vous affinerez par la suite.

Si vous jouez les ghost notes sans varier les différences de niveau entre vos coups, votre rythme sonnera plat, lourd et écrasé.

La précision

Comme dans toutes les rythmiques, la précision du placement de vos coups jouera un rôle essentiel dans le son que vous obtiendrez au final.

Le but étant de rajouter un mouvement de doubles croches, sextolets ou triples croches dans un rythme de base.

Si la subdivision que vous rajoutez n’est pas précise et jouée de manière flottante, votre groove sera déforcé au lieu d’être renforcé.

 

Ghost notes étape par étape

Nous commençons par jouer le rythme de base du rock.

rythme base batterie ghost notes

Jouez bien l’after beat en Rim Shots !

Un Rim shot se joue avec  une extrémité de la baguette contre la peau et simultanément le milieu de la baguette contre le cercle, le son devrait être sec et puissant.

Les ghost notes se jouent à un faible volume au centre de la peau.

 

Ghost notes jouées avant l’after beat

On commence par jouer la ghost note en même temps que le coup de charleston situé sur le contre temps.

Ce n’est pas forcément difficile car nous avons la chance de pouvoir jouer le charleston avec la même dynamique que la ghost note ( faible dynamique ).

Dans l’idéal, vous devriez pouvoir différencier la dynamique de la ghost et du charlet.

ghost note batterie 1

 

On continue avec une ghost placée sur la deuxième double croche du premier temps.

ghost note batterie 2

 

On mixe ensuite le premier et le deuxième exercice.

ghost note batterie 3

 

Plus difficile, la ghost placée sur la quatrième double croche, juste avant l’after beat qui, lui, est joué en Rim shot…

Rappelez-vous de bien différencier les deux sons.

ghost note batterie 4

 

En ajoutant  une deuxième ghost note à notre séquence précédente, nous obtenons ceci :

 

ghost note batterie 6

Pour le pur travail de style, nous pouvons jouer trois coups d’affilée. Cette figure est cependant peu employée en situation Live…

 

ghost note batterie 7

 

 

Ghost notes jouées après l’after beat

Ajoutons maintenant des ghost notes après le deuxième temps joué en Rim-Shot.

On commence par ajouter une ghost sur la deuxième moitié du deuxième temps, en même temps que le coup de charleston.

 

ghost notes deuxième temps 1

 

On continue avec une ghost sur la quatrième double croche du deuxième temps.

 

ghost notes deuxième temps 2

On mixe les deux exercices précédents.

 

ghost notes deuxième temps 3

 

Maintenant, on ajoute une double croche juste après l’after beat.

 

ghost notes deuxième temps 4

 

On mélange cela avec la toute première variante.

 

ghost notes deuxième temps 5

Deux ghost situées entre chaque coup de charlet.

 

ghost notes deuxième temps 6

Et pour finir, on joue un débit continu de 4 doubles sur le deuxième temps.

La première étant accentuée, les autres jouées piano.

 

ghost notes deuxième temps 7

 

 

Mixer le tout pour jouer du funk !

ghost notes batteur

 

Une fois que vous êtes bien familiarisé avec toutes les variations, il ne vous reste plus qu’à les  mélanger pour créer votre propre style.

Une technique intéressante à comprendre pour jouer les ghost notes est de garder une frappe légère et constamment dans le rebond.

Imaginez que votre baguette est posée sur la surface d’un trampoline.

Exagérez les différences entre vos coups accentués et les coups non accentués.

Et surtout : restez naturel  ! Inutile d’en mettre partout! Une petite ghost de temps en temps, jouée simplement et avec précision sonnera bien mieux qu’un semi remorque de coups mal placés et joués lourdement.

Cet article vous a plu ? Partagez-le pour aider d’autres batteurs !

Incoming search terms:

  • funk groove batterie
  • ghosts notes en batterie

8 Comments

  1. Stéphane

    Salut Xavier,

    Merci pour ce super article et cette vidéo, du beau travail et du bon boulot pour nous. Super!
    Au fait Xavier est-il normal que parfois dans certains rythmes que je joue je place involontairement des ghost-notes? Il me semble, même si ça sonne plutôt bien, que c’est sûrement du à une faiblesse passagère de ma main gauche (faible), non?
    Merci pour ta réponse et pour le boulot que tu fais pour nous.
    Bon courage à toi pour la suite
    A bientôt
    Stéphane (le Chti Batteur)

    • Xavier Rogé

      Salut Stéphane, non ce n’est pas normal.

      Si cela t’embête, ralentit fortement le rythme que tu es en train de jouer de façon à analyser ce que tu joues exactement.

      De cette façon tu peux corriger ta faiblesse et éventuellement essayer de placer d’autres ghost que celles que tu joues par automatisme.

  2. illeur

    Très bien l’article. la vidéo aussi.
    Sur batterie électro, j’ai tendance à jouer mes ghost note plus vers le cercle de la CC plutôt qu’au milieu pour avoir un son vraiment très doux.
    Régis

    • Xavier Rogé

      Salut Régis.
      C’est une façon de faire .
      Le soucis est que si tu passes sur une batterie acoustique, tu obtiendras un son comportant beaucoup d’harmoniques.
      En sachant que le diamètre d’un pad électro est souvent bien inférieur à celui d’une acoustique…. ce qui démultiplie le problème !
      Je t’encourage à essayer de jouer tes ghosts au centre de ton pad pour te préparer à un éventuel passage sur acoustique.

      • Régis

        Re,
        Pour le pad ça va, j’ai une Roland TD30K avec un pad de 12 pouces (PD-125BK http://www.rolandus.com/products/pd-125bk/ ) avec peau Mesh réglable en tension pour approcher le rebond d’une caisse claire acoustique.
        Je vais tout de même corriger mes frappe de ghost notes.
        Régis

  3. Et d’après toi, pourquoi est-ce que les ghost notes sont une des choses qui font groover un rythme ?

    Évidemment il y a le fait qu’elles créent une certaine dynamique.

    Aussi, ce que je trouve très intéressant c’est qu’elles semblent souvent être jouées instinctivement, sans rechercher à les mettre ici ou là. Comme s’il y avait un rythme défini (poum tchak par exemple) et que dessus mon intuition me permettait d’improviser.

    Alors, les ghost notes sont l’expression de mon coeur, de mes tripes.

    Et là, il se passe quelque chose que tout le monde ressent =)

    Qu’en penses-tu ?

    • Xavier Rogé

      Oui , c’est souvent le cas ! Du moment qu’elles sont jouées avec précision.

      Car même si tu joues les choses avec tes tripes, si ta mise en place et tes dynamiques ne sont pas bonnes, tu peux dire au revoir au groove.

      Par contre, si la mise en place et les dynamiques sont bonnes, jouer en plus avec son cœur et ses tripes décuple à coup sur l’effet recherché 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *