Les claves cubaines pour débutant

claves

L’histoire de la musique cubaine est riche et complexe ,de part son contexte historique mélangeant la culture Africaine du à l’origine des esclaves à l’origine importé par les marchands, et d’autre part par sa culture espagnole du aux premiers colons ayant séjournés dans cette grande ile des caraïbes.

A cuba, les rythmes ne sont pas traditionnellement joués sur une batterie mais sur un ensemble d’instruments de percussions incluant le guiro , les bongos et les claves.

C’est précisément des claves dont je vais vous parler  en vous détaillant quelques approches possibles de l’orchestration des claves cubaine sur une batterie. Vous pourrez par ailleurs lire l’article sur la cascara si vous souhaitez plus d’infos sur les rythmes cubains.

Un son boisé pour la clave

La clave est tout d’abord un mot espagnol prononcé “ Clavé” et qui veut dire : la clef. clave

Il est très important de saisir l’importance et la signification de ce mot car c’est sur les rythmes de la clave que sont construit tous les rythmes Afro cubain.

La clave peut être vu comme un squelette autour du quel tous les autres rythmes de la musique afro cubaine sont construits.

N’importe quel structure rythmique répété en boucle peut  servir de clave.

La clave est traditionnellement joué sur un instrument appelé “claves” et constitué de 2 morceaux de bois cylindrique que l’on frappe l’un contre l’autre afin de produire un son.

On peut également jouer la clave  en claquant dans les mains, en jouant en rim-Knock sur la caisse claire, en jouant sur le cercle ou sur le bois d’un fut de batterie.

4 claves binaires de base

On peut différencier principalement 4 types de claves en binaire utilisé dans la majorité des rythmes originaire de Cuba. Celles –ci sont groupés dans 2 sous styles appelés Rumba et Son et chaque style peut-être phrasé en 3-2 ou  2-3.

Lorsque l’on parle de 3-2 ou de 2-3 , on définit le nombre de coups qui sont joués dans chaque partie de la mesure .

La son clave et la rumba clave se différentient à cause d’une seule note situé soit sur le quatrième temps, soit sur la moitié du quatrième temps et cette seule différence entraine un feeling beaucoup plus balancé pour la rumba ( plus proche d’une clave 6/8) et plus assis pour la son ( plus proche du 4/4).

La Son clave

Le Son est une dance originaire de Cuba et dont l’origine vient du mélange entre les rythmes d’origine Africaine et les harmonies et mélodies Espagnole.

Le style Son a fondé les bases pour la musique populaire qui a émergé à Cuba , Puerto Rico et New York.

La Son clave 3-2

On voit que cette clave est composé de 3 impacts dans la première mesure et de deux impacts dans la deuxième , d’ou sa sous dénomination : son clave 3-2.

son clave 3 2

On peut la chanter de cette façon en utilisant les syllabes indiennes , le Ta représentant les impacts :

Ta ki te Ta ki te Ta ki di mi Ta  ki Ta ki di mi

On voit clairement 2 groupes de 3 doubles croches suivit d’un groupe de 4 , un groupe de 2 et un groupe de 4 .

3 +3+4+2+4  croches= 16  croches = 8 temps = 2 mesures de 4/4.

Notez que le troisième impact arrive sur le quatrième  temps de la première mesure. C’est une détail très important car c’est ce qui permet de différencier la rumba clave de la Son Clave.

La Son clave  2-3

Identique dans sa découpe à la son clave 3-2 , commencera cette fois-ci le rythme par la deuxième mesure.

son clave 2 3

Notez qu’il peut être difficile d’entendre la différence entre la 3-2 et la 2-3 si le premier temps du cycle n’est pas très clairement marqué.

On la décomposera de cette façon :

di mi Ta  ki Ta ki di mi Ta ki te Ta ki te Ta ki

Accentuez fortement le Di afin d’entendre le début du cycle au bon endroit.

La rumba clave

Nommé rumba car utilisé à l’origine afin d’accompagner la dance du même nom : la rumba . Elle est parfois appelé clave cubaine ou clave noire. Son feeling est très particulier de part le décalage de la troisième frappe qui est retardé par rapport à la troisième frappe de la Son clave.

La rumba clave 3-2

On voit que cette clave est composé de 3 impacts dans la première mesure et de deux impacts dans la deuxième , d’ou sa sous dénomination : rumba clave 3-2.

rumba clave 3 2

On peut la chanter de cette façon en utilisant les syllabes indiennes , le Ta représentant les impacts :

Ta ki te Ta ki di mi  Ta ki te Ta  ki Ta ki di mi

Le troisième impact se trouve à contre temps sur la deuxième moitié du quatrième de la première mesure.

On obtient cette découpe :  3+4+3+2+4 = 16 croches = 8 temps = 2 mesures de 4/4.

Par rapport à la Son clave , notez que le groupement du milieu de la phrase est inversé :

Son clave        3 3 4 2 4

Rumba clave   3 4 3 2 4 .

 

La rumba clave 2-3

Tout comme pour la son clave 2-3 , la rumba clave 2-3 est la même chose que la rumba clave 3-2 mais , on commence le rythme par la deuxième mesure.

rumba clave 2 3

Ce qui donnera cette découpe :

Ki te Ta  ki Ta ki di mi Ta ki te Ta ki di mi Ta

Accentuez fortement le Di afin d’entendre le début du cycle au bon endroit.

 

Astuce pour différencier 3-2 et  2-3

Un truc assez sympa pour différencier facilement la clave 3-2 ou la 2-3 , que celle –ci soit une son clave ou une rumba clave :

  • Jouez la clave choisit avec votre main gauche sur le rim de la caisse claire
  • le premier temps de la première mesure sur le petit tom avec votre main droite
  • le premier de la deuxième mesure sur le gros tom avec votre main droite

différencier claves 3 2 et 2 3

Et cela quel que soit la clave que vous choisissiez de jouer.

De cette façon , le début du cycle sera toujours sur un son Aigu Sourire

Quelques minutes avant de publier cet article , je suis tombé sur cette vidéo du groupe Snarky Puppy

Une des 4 claves décrite ci dessus y est caché et découpé d’une façon très particulière, pourrez vous la retrouver ?

Un indice : ce n’est pas dans le début de la vidéo…

Connaissiez-vous les claves cubaines ? Répondez moi dans les commentaires

Incoming search terms:

  • livre sur les claves la musique cubaine

24 Comments

  1. corentin peeters

    A X minute x secondes 🙂

    • Xavier Rogé

      Et oui tout bon !
      J ‘ai effacé le minutage dans ton commentaire pour laisser un peu de suspens ….

  2. Dersou

    Bonjour,

    Voilà un sujet qui pourra être relié directement au précédent, celui de l’indépendance.
    Outre le fait de tenir une clave au pied, d’une main etc, il est tout aussi important de s’entrainer à la chanter tout en faisant notre partie respective.
    Si on écoute des morceaux tradi,( je conseille le Son , tempo tranquille, et orchestration aéré), il est intéressant de voir comment tous les instruments s’articulent autour de la clave.
    Et l’exercice de chanter les parties instrumentale tout en jouant la clave, vous verrez, relève parfois d’un truc à se demander si l’on sait parler ^?^
    Mais … , une fois enfin réalisé, l’on découvre une aisance à ne plus penser quoique ce soit : ça sort, c’est vivant, c’est vécu, c’est musicale… et l’on devine que l’on pourrait en effet tenir une discussion autre tout en restant dans le groove…
    Moi je n’en suis pas encore là, mais je connais qqu’un qui est très à l’aise avec ça, et c’est certainement grâce au travail de cette partie instrumentale prédominant, plutôt que de chercher de suite à jouer les cadors sur le quinto et autres tambours solistes….

    un exemple de son, où l’on peut s’éclater à poser une partie batterie, simple ou compliquée, je trouve l’atmosphère excellente….

    https://www.youtube.com/watch?v=-IudnOvyXdk

    Musicalmement

    • Dersou

      P.s,

      Dans le morceaux cité, à noter que l’album entier est excellent, la difficulté est de bien repérer la contrebasse par rapport à la clave, sinon, on entend à l’envers.
      Ensuite, passé l’intro, lorsque la guitare arrive avec son ostinat’, idem.
      Mais heureusement la CB tient une autre ligne plus assise sur le temps …

      une fois repérer, il est grisant de tenir un simple after beat 2 et 4 , bien enfoncé …
      répondant au reste relevant d’une ambiance reggae , avec toute fois des interventions de la congas, vous plongeant dans le doute… ~?^

      Bon bain à bulles :o)

      • Xavier Rogé

        Il est vrai que le contre basse peut parfois semer la doute dans cette musique ….
        J’aime d’ailleurs souvent jouer la partie de basse à la grosse caisse lorsqu’elle se compose deux 2 ième et 3 ième impact de la son clave .

        J’en parlerais dans la partie 2 🙂 tout prochainement

    • Xavier Rogé

      C’est relax et cool en effet ! Bonne référence pour travailler en toute simplicité .
      Merci

  3. Dersü

    Re
    à noter aussi , que Pr Xavier a bien fait d’exposer les différentes claves sur 2 mesures en noire et croches, car c’est comme cela qu’elles sont pensées dans la musique cubaine. ça donne plus d’élasticité et permet d’être plus précis dans les intervalles…
    Ici , on a tendance à les appréhender sur une mesure, donc dans un débit de double croche, ce qui altère qque peu le groove…si l’on a pas l’habitude de marquer /penser le contre-temps.
    :o)

    • Xavier Rogé

      Tu m’as l’air d’être un véritable passionné de cette musique ! Bravo !

      • Dersou Youyouille

        Alors pas-du-tout !

  4. Dersou Youyouille

    (ah bé zut , ça a sauté ^?~ )
    Alors pas du Tout ^!^
    La salsa, je n’y ai jamais rien compris à ce que j’entendais.
    C’est la raison pour laquelle je me suis dirigé pédagogiquement vers le son..+ old, + épuré, + roots…
    Pour la façon d’appréhender la clave, ce n’est que récemment que je dégrossi, suite à un bon conseil interposé, de Christian Nicolas :
    « Tout ce que tu sais (c’est à dire pas grand chose pour ma part) , tu le retravailles avec les claves au charley et au chant  »

    Du coup, même si je ne maitrise rien dans ce domaine, je commence quand même à entendre certaines choses ….
    :o)

    • Xavier Rogé

      Pour relancer le débat : je viens de publier la suite concernant les claves.

      Une troisième partie est prévue, pour les fous du volant !

  5. Martin

    Xavier, pourrais-tu nous envoyer la retranscription précise du passage de lingus, avec, si possible le passage arrivant juste après, comment place-t-il ses coups de caisse claire par rapport à la grosse caisse?
    Merci d’avance

    • Xavier Rogé

      Salut Martin , je pourrais effectivement retranscrire la basse ( et donc la grosse caisse ) du passage dont je parle dans lingus.

      Je le ferais d’ailleurs dans le prochain article sur les claves ( numéro 3 )

      Concernant le placement de la caisse claire, le batteur ne suit pas un pattern constant et me semble improviser autour de la clave.
      Cela me demanderait donc de retranscrire plus de 5 minutes de musique assez compliquée juste pour cette demande, j’imagine que tu comprend que ce n’est pas possible .
      J’essayerais néanmoins de répondre à ta demande autant que possible.

      Tu peux par contre entendre la cascara joué sur la cloche au début du passage dont je parle.

  6. - Pascal -

    bonjour XAVIER ,, je te remercie beaucoup ,, pour cette vidéo ,, mais très franchement ,, et comme je te l’ai dit ,, moi j’aime beaucoup le funk ,,, la pop rock modéré ,, ,,, et je pratique la double -frappes ,, .XAVIER ,, est ce que tu pourrai m’envoyer le lien ;; pour pratiqué la double frappes ,, s’il te plait . je te remercie beaucoup , et bonne journée . Pascal .

    • Xavier Rogé

      Hello Pascal.

      As tu des exemples d’albums ou de morceaux Funk que tu souhaiteraient voir disséqué sur Batteur Pro ?

  7. Denis VANURA

    Bonjour Xavier,

    Merci pour la qualité de tes cours, très pédagogiques et démonstratifs (ton cours sur la vitesse est super et j’ai franchement progressé en la matière). Pour les claves, ça manquait à mon arc – je jouais depuis un bon moment les rythmes brésiliens pour le jazz (bossa, salsa) mais les claves : pas évident. Là, j’ai tout compris et bien qu’arrivant au niveau intermédiaire, on y gagne un peu plus encore en indépendance, et c’est génial. Avec le groupe on va envisager un ou deux morceaux jazzy sur le rythme rumba clave – Je m’attelle au niveau avancé pas à pas, pour la vitesse ce n’est pas encore pour aujourd’hui.
    Autre sujet qui me passionne : As-tu par hasard des transcriptions à nous proposer concernant le jeu fou de Bernard Purdy (l’une de mes idoles avec Terry Bosio ex-aequo !) ?
    PS : Bien apprécié ton concert avec Ibrahim Maalouf à Istambul – Respect.

    DENIS

    • Xavier Rogé

      Salut Denis.
      C’est super cool de nous tenir au courant de ton évolution…
      Concernant les transcriptions de Bernard Pretty Purdy, je n’en ai pas.
      Mais je pourrais en faire si tu me donnes des références plus précises … vidéo youtube par exemple ?
      Pour Bozzio, je connais un disque des Freres Brecker des années 70 qui pourrait être intéressant.
      Si tu as d’autres propositions, n’hésites pas.

      Merci encore pour ton retour !

      Je ne pourrais bine sur pas tout retranscrire, mais au minimum relever quelques plans signatures sans problèmes !

  8. Denis VANURA

    Salut Xavier,

    Tu trouveras en lien une video de Bernard Purdie montrant un groove d’enfer au charleston ! – Si tu pouvais m’éclairer sur sa transcription , ça serait vraiment sympa. Impossible de la trouver dans la littérature.
    https://youtu.be/aLHQG20Xsyg

    Pour Terry Bozio, je suis tombé par hasard sur une transcription batterie de « Black Page » de Zappa, une vraie symphonie pour la batterie, où Terry nous fait un duo d’enfer avec un xylophone ( à entendre sur le live « Zappa in New York » de 1977). J’ai commencé à le bosser piano va siano.

    DENIS

    • Xavier Rogé

      Super le groove de Berbard Pretty Purdie .

      Je suis justement en train de faire un article sur les ghost notes 🙂

      J’ai bine noté ta demande. concernant Black Page
      Je l’ai joué il n’y a pas longtemps. Je dois avoir une vidéo qui traine quelque part pour illustrer tout ça .
      Reste aux aguets si tu veux en savoir plus ….

  9. Romain Hueber

    Vers les …min … ?

    • Xavier Rogé

      Tout à fait , tu as vu juste …
      Tu entend comment la clave est construite dans la basse ?
      C’est assez complexe, en fait.

  10. Romain Hueber

    Franchement j’étais pas très sur de ma réponse. Je me suis basé sur ce que le batteur faisais à la grosse caisse. Ça me semblait très clave tout ça hihi. Et pour la basse franchement..
    Ce groupe en tout cas est très complexe dans tout ce qu’il fait, le batteur m’envoie des étoiles dans les yeux à chaque riff!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *