Optimiser le montage de sa batterie

optimizer le montage de sa batteriePlacer son instrument correctement vous parait surement important. Et pourtant ! Si vous saviez le nombre de batteries que je vois lors de mes déplacements qui sont placées n’importe comment !

C’est simple : tout doit être accessible sans aucun effort. Il me semble pourtant que le bon sens voudrait que nous prenions le temps nécessaire pour trouver une position confortable dans laquelle rester plusieurs minutes, voir plusieurs heures, comme cela peut m’arriver lors de longues sessions de studios ou de répétitions.

En optimisant le placement de sa batterie, nous pouvons aussi gagner quelques centimètres entre chaque éléments, ce qui facilite grandement le jeu aux tempos plus rapides. Il est logique de penser qu’il est plus rapide de parcourir 30 cm entre deux toms avec nos bras plutôt que 90 cm dans le même laps de temps.

Je vous propose donc quelques points clefs sur lesquels réfléchir afin d’optimiser le placement des éléments de votre batterie.

Crédit photo : Lance Apple

Sans effort, sans tention

La base de la base, c’est de chercher une position dans laquelle vous ne fournissez pas d’effort ou de tention physique lorsque vous jouez.

AUCUNE TENSION !

J’insiste car il m’arrive souvent de voir des batteurs jouer dans des positions plus que compromettantes pour leur intégrité physique.

Pour cela, je vous encourage à revoir et à réfléchir sur votre position avec beaucoup de conscience.

Suivez donc ces étapes point par point pour prédisposer vos éléments de façon optimale.

Adaptez la position de votre instrument à votre physionomie et non l’inverse !

Première étape : bien s’assoir

 

position assise batterie

 

 

Avant de monter votre batterie, la première étape sera de trouver votre hauteur d’assise.

Ni trop haut, ni trop bas, la position de base devrait vous permettre de garder un dos droit, les jambes écartées de la largeur d’un tibia et les cuisses à l’horizontale.

Vos pieds sont posés à plat sur le sol.

 

Par le passé, je jouais très bas, presque au ras du sol, ce qui n’a fait qu’accentuer certains problèmes de dos déjà présents. J’ai aujourd’hui corrigé cette position.

Cherchez donc la bonne position en testant différentes hauteurs de siège jusqu’à ce que vous vous sentiez confortable.

Les meilleurs types de sièges de batterie sont pour moi les sièges de type “selle de moto”.

 

 

Prenez cette photo comme référence pour le reste de l’article.

En cas de doute lors du montage, pensez à vous référer à votre position “idéale”.

Deuxième étape : la caisse claire

position caisse claire batterie

 

 

Une fois que vous êtes assis correctement, imaginez le placement de votre caisse claire au centre de vos deux jambes en visualisant les impacts sur la peau tout en restant le plus détendu possible.

Vos avant-bras devraient être parallèles au sol, vos épaules détendues.

Placez ensuite votre caisse claire en adaptant sa hauteur et son inclinaison à votre physionomie.

L’angle de la peau importe peu du moment que vous vous sentez confortable pour atteindre toutes les parties de la caisse ainsi que pour jouer des Rim-shot en attaquant le bord de la caisse claire et la peau de façon simultanée.

Placez le déclencheur du timbre près de votre main gauche de façon à pouvoir l’actionner facilement durant un morceau.

Troisième étape : la grosse caisse et le charleston

 

position caisse claire batterie

Vos pieds sont installés comme sur la photo ci-dessus.

Prenez la position standard pour jouer le charleston avec votre main droite et la caisse claire avec votre main gauche en croisant le bras droit au dessus du gauche.

Placez votre pédale de grosse caisse attachée à la grosse caisse sous votre pied droit (si vous êtes droitier).

Faites de même pour votre pédale de charleston sous votre pied gauche.

L’écartement de vos jambes n’a normalement pas changé depuis la première étape.

S’ il est absolument impossible pour vous de placer le charleston ou la grosse caisse dans cette position, adaptez légèrement la position de vos jambes.

Adaptez ensuite la hauteur de vos cymbales de charleston en vous référant à votre position idéale (confer photo 1).

Appuyez ensuite votre pied gauche légèrement sur votre pédale de charleston pour descendre la tige et serrez vos cymbales.

Un écartement des cymbales de charleston trop important vous demandera trop d’effort pour actionner la pédale. Un écartement trop réduit ne vous permettra pas de fournir suffisamment de son lorsque vous actionnerez votre pied.

Pour en savoir plus sur le réglage de la pédale de grosse caisse , c’est par ici

 

Quatrième étape : placer les toms

Prenons l’exemple avec deux toms, un tom aigu et un tom basse. Adaptez ce qui suit en fonction du nombre d’éléments de votre batterie.

 

Placer le petit tom

montage petit tomCelui-ci devrait se trouver le plus proche possible de votre caisse claire.

Aucun intérêt de le placer loin de vous.

Vos bras ne doivent pas être tendus lorsque vous jouez sur le petit tom.

Un point extrêmement important : veillez à ne pas bloquer l’accès à votre petit tom depuis la caisse claire par le cerclage du petit tom.

Le chemin le plus rapide entre deux points étant la ligne droite, efforcez vous de placer le petit tom de façon à ne pas être obligé de déplacer le long d’une courbe.

Testez le passage de vos baguettes entre votre caisse et le petit tom : si vous formez un arc trop important, vous augmentez l’effort et le temps nécessaire pour changer d’éléments. Adaptez la position du tom de manière à former un passage le plus droit possible.

 

mauvaise inclinaison petit tom

Pour ce faire, veillez à l’angle d’inclinaison du petit tom :

  • Si la peau est inclinée fortement vers vous : le passage vers le petit tom sera plus facile, mais votre son sera plus faible
  • Si la peau du tom est parallèle au niveau du sol : le passage vers le tom sera plus difficile , mais vous aurez plus de son .

 

Pensez à l’angle d’attaque de votre baguette lorsqu’elle frappera la peau.

Il va de soi que si l’angle est de 90 degrés, vous n’aurez quasiment aucun son (impossible de jouer avec force).

Si la peau du tom est très à “plat” (angle de 0 degré)  vous pourrez développer plus de puissance et de chaleur dans le son de votre tom.

Tout l’art consiste donc à trouver le juste milieu entre facilité d’accès et sonorité.

Tous ces conseils s’appliquent bien entendu pour le placement du deuxième petit tom (ou plus , soyons fou !).

Placer le/les gros tom(s)

 

 

position batterie

Veillez particulièrement à ce point : réduisez le plus possible la distance à parcourir pour passer d’un élément à l’autre .

mauvaise position toms

Inutile d’écarter fortement vos toms, je précise cela car c’est le défaut de placement que je rencontre le plus souvent .

Si vous avez deux gros toms

Lorsque vous avez plusieurs gros toms posés au sol les uns à coté des autres, respectez cette règle :

Placez-les sous votre baguette lorsque vous pivotez légèrement tout le haut du tronc.

Pour ce faire, écartez le deuxième tom vers l’extérieur de la batterie de façon à pouvoir jouer sur celui-ci sans plier votre coude vers l’arrière de votre épaule….

2 gros toms

 

Placer les cymbales

 

Le placement de vos cymbales est quant à lui un peu moins exigeant.

Testez donc plusieurs configurations de placement  en portant tout particulièrement attention à votre Ride.

Postez-la le plus bas possible tout en gardant suffisamment de hauteur et d’inclinaison pour attaquer le bord de la cymbale avec votre baguette si nécessaire (comme une grosse crash).

Pour les crashs : gardez en tête que le bord de la cymbale doit être accessible facilement, vous pouvez donc les placer plus haut.

 

position cymbale batterie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite astuce pour gagner un peu de place : utilisez un pied girafe en plaçant la barre à l’horizontale pour y suspendre des petits accessoires comme des clochettes ou tout autre accessoire qu’on peut suspendre.

 

 

position cymbale batterie

position cymbale batterie

 

 

Tous les éléments doivent être accessibles sans effort.

 

Testez ceci : dans l’idéal, la majorité de vos éléments devrait être accessible en faisant les mouvements les moins amples possible.

Si vous avez lu mon guide “Augmentez votre vitesse à la batterie “,  vous savez que l’un des points importants pour jouer vite est de pouvoir jouer avec vos poignets et non pas avec vos bras. Placez donc vos éléments de batterie de façon à pouvoir maximiser l’utilisation de votre poignet en économisant au maximum les mouvements du bras.

Regardez attentivement la série d’images ci-dessous : vous verrez que je peux accéder à ma caisse claire, mes 3 toms et la ride en ne bougeant quasiment que mon poignet droit.

J’utilise bien sur mon bras pour déplacer mon poignet au dessus des éléments de ma batterie, mais celui-ci bouge très peu.

Il est assez facile de s’imaginer que déplacer tout un bras (grande chaine d’articulations et de muscles) vous demandera beaucoup plus d’efforts que de simplement bouger votre poignet  (petites articulations, petits muscles) Sourire

P1040160 P1040164
P1040161 P1040162 P1040163

A chacun sa disposition

Chaque batteur trouvera sa propre disposition.

Il  n’y a pas de placement universel pour votre instrument et celui-ci dépendra de votre morphologie, votre souplesse, votre endurance ainsi que du set up sur lequel vous souhaitez jouer.

Un dernier conseil : prenez toujours le temps de placer votre batterie avant de jouer, surtout lorsque vous jouez sur une batterie qui ne vous appartient pas, cela peut être dans un local de répétition, ou sur une scène au matériel commun, ou lors de vos cours dans une école de batterie.

Il m’est souvent arrivé de faire patienter l’audience d’un concert simplement car je jugeais que la batterie n’était pas encore tout à fait placée comme je le jugeais nécessaire.

 

Aviez-vous déjà pensé à ces détails pour placer votre batterie ?

Répondez-moi dans les commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

       Recevez gratuitement mon guide  technique pour

           "Augmenter sa vitesse à la batterie"

4 Comments

  1. chris30

    Je suis totalement d’accord avec ton approche Xavier. Il est important de bien placer les toms et cymbales afin d’avoir une position idéale et de minimiser les déplacements .
    J’ai par chance ,au cours de ma carrière professionnelle reçu des formations sur l’ergonomie des postes de travail et je suis donc particulièrement sensibilisé pour organiser sa zone de confort.
    De mauvaises positions entrainent des troubles appelés « musculo squelettiques » qui peuvent devenir gênants voir handicapants. Tout comme toi j’ajuste mes éléments au centimètre prés tant est si bien que je constate le moindre écart si cela n’est pas conforme à mes repères.
    Un autre point sur lequel j’aimerais revenir :la protection auditive; trop peu de musiciens pensent à se protéger les oreilles et pourtant cela est vital pour garder une bonne audition.
    Ces 2 points sont pour moi liés et permettent au batteur de jouer dans un contexte agréable ,confortable et surtout indolore.

    • Xavier Rogé

      Et bien je vois que tu connais ton sujet chris …

      Concernant la protection auditive , je suis tout à fait d’accord avec toi .
      Je souffre moi même d’acouphène du aux nombreux décibels subit pendant les tournées au son tonitruant …

  2. chris30

    Oui je connais bien le sujet mais à choisir je préfèrerais en connaître un peu plus derrière les toms mais là je ne suis pas au top ,hélas .Et très souvent tes sujets m’intéressent vraiment mais je ne parviens jamais à aller au bout.
    Mais bon il y a toujours des choses à prendre et à apprendre.
    Merci pour ton implication et ton dévouement.

    • Xavier Rogé

      J’ai bien noté ta remarque Chris.

      Le blog est effectivement conçu pour tous les niveaux … et chacun bloque à un stade différent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *