Travail de la main faible partie 2 : accents et inversions

 

travail main faible

 

Dans l’article précédent, nous avons vu le principe de base du travail de la main faible, à savoir : inverser les phrasés les plus courants et travailler la latéralité de façon égale.

Pas toujours évident de se motiver à tout inverser lorsque l’on travaille un exercice.

Cela peut parfois être démotivant de se lancer dans une telle entreprise. Il y a pourtant bien des moyens de s’amuser en développant sa technique tout en travaillant sa musicalité.

Aussi, j’ai pensé que quelques petits trucs vous motiveraient à vous lancer dans le travail de l’équité entre vos deux mains Sourire .

Voici une petite liste d’idées à tester chez vous pour le plus grand bonheur de vos deux mains !

Utilisez les accents

Pouvoir jouer un accent avec l’une de vos mains est LA technique indispensable à pouvoir maitriser afin de débloquer une limitation technique.

Pour ce faire : jouez tout simplement un doigté au choix et accentuez aléatoirement l’une des deux mains.

Un doigté qui prend tout son sens pour équilibrer les deux mains lorsqu’on y joue des accents est tout simplement le frisé.

Si vous accentuez un coup sur 3 en frisé, vous inversez automatiquement la main qui joue l’accent.

D g d G d g

travail-de-la-main-faible-33

Vous pouvez accentuer un coup sur 3, sur 5, sur 7 etc ….

Pour aller un peu plus loin :

Commencez par jouer le frisé librement sur un pad en accentuant de façon aléatoire les coups avec votre main forte (ici la droite).

Jouez des choses simples à retenir.

Arrêtez-vous et inversez ensuite tous les accents mémorisés en jouant exactement la même chose et en commençant par la main gauche.

Exemple  en coup simple / frisé :

D g D g D g d g D g D g d g D g

G d G d G d g d G d G d g d G d

Pour rendre le travail des accents plus efficace/difficile (rayez la mention inutile), déplacez la main qui joue l’accent sur un petit tom.

 

Utilisez les toms

Un bon moyen d’entendre un doigté de façon distincte est de jouer chaque main sur un instrument différent.

Voici ce que je préconise comme orchestration pour travailler l’inversion de doigté  : le petit tom  1 et la caisse claire

De cette façon vous entendez exactement le doigté que vous jouez en y associant un son avec une de vos mains.

Ce qui est intéressant avec l’orchestration caisse claire-petit tom, c’est qu’elle fonctionne quelque soit la main par laquelle vous commencez votre doigté.

C’est une orchestration “ambidextre”.

Voici quelques exemples de doigtés joués sur le petit tom et la caisse claire avec leurs inversions respectives.

utilisation des toms

 

Utilisez le doigté d’inversion  pour un débit continu

Il existe un doigté (présent dans le paradiddle) qui permet d’inverser automatiquement la main qui commence sur le temps fort (en binaire).

Pour passer de droite à gauche :

D G D D

Pour passer de gauche à droite :

G D G G

L’avantage d’employer ce doigté est que vous ne devez pas arrêter le mouvement que vous êtes en train de travailler.

Apprenez à employer régulièrement ce doigté dans ce que vous travaillez pour inverser la main qui leadera ce que vous jouez.

Vous ne pourrez par contre pas jouer d’accent sur les 4 derniers coups de votre séquence car vous les remplacerez par le doigté d’inversion.

Ex : en reprenant la phrase de l’exemple ci-dessus  répétée 2 fois :

D g D g D g d g D g D g d g D g    D g D g D g d g D g D g  d g d d  G d G d G d g d G d G d g d G d    G d G d G d g d G d G d g d g g

Pour utiliser le doigté d’inversion dans une séquence de coups au nombre pair (8, 16, 32, etc …), remplacez les 4 derniers coups de votre séquence par le doigté d’inversion.

travail-de-la-main-faible-53

C’est une petite gymnastique mentale à mettre en place, mais, une fois maitrisée, cela vous ouvrira de nombreuses portes.

Employez les accents avec une seule main : la répétition

Voici un exercice réellement libérateur :

Jouez sur un débit continu et répétitif avec une seule de vos deux mains.

Incorporez des accents de façon aléatoire dans ce débit.

Plus les accents seront rapprochés les uns des autres, plus l’exercice est difficile.

Ex :

D d d d d D d d D d d d D D D

Idem avec la main gauche :

G g g G g g g g G g G g G g G g g

travail-de-la-main-faible-43

Même chose en jouant vos deux mains simultanément et en parfaite synchronisation .

Pour ce faire, placez votre main droite sur le gros tom et votre main gauche sur la caisse claire.

 

Un jeu du quotidien

Il existe bien sûr beaucoup plus d’exercices que les quelques idées que j’ai listées ci-dessus pour travailler votre main faible.

Prenez l’habitude de tout inverser lorsque vous travaillez un nouveau doigté, une nouvelle phrase.

Testez, soyez curieux du résultat et des difficultés que vous rencontrerez !

Mettez-vous au danger avec votre main faible dans votre travail.

Vous verrez que cela deviendra un jeu, un réflexe dans votre façon de travailler qui conditionnera fortement votre capacité à jouer détendu et relax dans le futur.

Je précise tout de même que cela ne s’applique pas obligatoirement au travail de l’indépendance inversée qui est un tout autre sujet…

Comment travaillez-vous votre main faible ? Répondez-moi  dans les commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

       Recevez gratuitement mon guide  technique pour

           "Augmenter sa vitesse à la batterie"

7 Comments

  1. Dersou

    Bonjour,
    « Je précise tout de même que cela ne s’applique pas obligatoirement au travail de l’indépendance inversée qui est un tout autre sujet… »

    C’est vrai aussi.Après tout c’est Tony Williams qui disait « la main droite fait son boulot de main droite, et la gauche , son boulot de main gauche… »
    :o)

    • Xavier Rogé

      C’est un bon résumé effectivement 🙂

  2. Bruno

    Très chouette tuto en tout cas. Merci beaucoup.

    • Xavier Rogé

      Merci Bruno !

  3. j jacques

    merci pour ces nombreuses informations un retour aux annees 85 ou je decidai enfin
    le solfege et les cours de batterie a 67ans je travaille de nouveau avec tes informations
    A bientôt
    J Jacques

    • Xavier Rogé

      Super Jean-Jacques !
      N’hésites pas à nous tenir au courant de tes progrès…
      Cela motive toujours les nouveaux venus de voir qu’ils ne sont pas seuls !
      Encore merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *