4 positions de poignet pour jouer de la batterie

4 positions de poignet pour jouer de la batterieJouer de la batterie en étant détendu est LA clef indispensable si vous voulez faire de longues sessions, jouer plus vite et ne pas vous faire mal lors de votre pratique. Encore faut-il savoir comment faire pour développer cette détente.

La clef est d’employer un mouvement du poignet sans le bloquer et de garder de la souplesse dans votre bras.

Vous êtes-vous déjà posé ces questions ?

  • Quelle position est-ce que j’emploie lorsque je joue de mon instrument ?
  • Combien de positions puis-je utiliser ?
  • Dans quel cas les utiliser ?

Le simple fait de se poser cette question vous mettra dans la voie du changement et de l’amélioration  de votre technique. En visualisant votre bonne/mauvaise position, vous pouvez la corriger et l’améliorer.

 

 

Position asymétrique : la prise traditionnelle

Commençons par le commencement. La positon traditionnelle est la  toute première position employée par les batteurs et les percussionnistes pour jouer du tambour ET plus tard de la batterie.

position poignet traditionelle

Elle est d’origine militaire et provient de la présence d’ensembles de tambours dans les armées depuis le Royaume de France avant Louis XIV jusqu’à la guerre de sécession aux Etats-Unis et la guerre 14-18 chez nous.

 

position poignet batterie traditionelle

La positon des poignets est asymétrique contrairement aux autres prises.

Le poignet droit est situé paume vers le bas, la baguette tenue entre le pouce et l’index.

Le poignet gauche est situé paume vers le haut, la baguette tenue entre le gras du pouce et l’index.

La raison de cette positon asymétrique est due à la positon des tambours, penchés sur un des cotés à cause du baudrier. La peau de la caisse claire était donc penchée vers la droite et vers l’avant pour un droitier.

De façon à pouvoir jouer sur la peau avec la main gauche sans casser le poignet, il fallait donc employer cette positon qui permet de donner un angle beaucoup plus important à la baguette sans se démonter l’épaule.

Elle fut plus tard employée par les batteurs de jazz lors de l’apparition de la batterie (il y  a + – 100 ans).

Les batteurs de l’époque étaient pour la plupart d’anciens joueurs de tambours militaires.

 

 

 

Aujourd’hui, c’est une position qui a tendance à disparaitre, mais qui peut encore avoir son utilité pour certains, notamment lors de l’emploi d’une position de caisse claire penchée vers l’avant.keith carlock position poignet

Contrairement à ce qu’on peut croire, la puissance qu’il est possible de développer dans cette position est tout à fait employable dans le Rock et cette positon n’est en rien réservée au JAZZ.

Pour exemple : le batteur Keith Carlock emploie cette position et peut développer une puissance très impressionnante.

 

 

 

 

 

 

Les positions symétriques

Au nombre de 3, elles se différencient par l’angle de la paume de vos mains par rapport à la peau de caisse claire.

La position française

Prise de baguette caractérisée par la présence des deux pouces placés sur le dessus de la main, les paumes des mains se faisant face.

position poignet batterie française

 

 

 

 

timbalierElle était à l’origine employée par les joueurs de timbales dans les orchestres classiques car elle permet d’employer plus facilement la musculature fine de la main et des doigts.

Elle permet  de jouer plus subtilement que la position allemande.  Les poignets peuvent moins facilement bouger dans cette position.

C’est donc la position rêvée si vous souhaitez développer la finesse de votre jeu de batterie, si la nuance double piano est inconnue pour vous  et que vous avez des difficultés à ne pas percer vos peaux ainsi qu’à casser vos cymbales : )

C’est cette position qui est employée par les champions du monde de vitesse en technique de caisse claire (championnat que je trouve au passage vraiment ridicule).

 

 

 

 

La position allemande

Caractérisée par la position des paumes de main qui font face à la peau, le dos des main étant dirigé vers le haut.

position poignet batterie allemande

Imaginez pouvoir poser une pièce sur le dos de votre main sans qu’elle tombe et vous avez la bonne position !

L’avantage de cette position est qu’elle libère fortement les mouvements possibles par vos poignets. Si vous avez des difficultés à employer vos poignets sans bouger tout votre bras en un seul bloc, c’est cette position que vous devriez travailler.

Elle vous donnera accès à beaucoup de puissance vu la hauteur de recul permise par vos baguettes. Vous pourrez monter très haut au-dessus de la peau et donc jouer avec beaucoup d’élan.

Il est d’ailleurs intéressant de noter que c’est cette position qui est employée pour jouer la grosse caisse à la main dans les marching bands ou dans les orchestres symphoniques.

Quand on connait la différence de poids entre une simple baguette et une mailloche de grosse caisse, on comprend vite l’intérêt de cette position.

 

La position américaine

C’est la position qui se situe entre la position française et la position allemande.

position poignet batterie américaine 2

Pour ce faire, on incline les poignets à 45 degrés.

Elle combine les avantages des deux positions précédentes à savoir : finesse, rapidité et puissance du jeu.

 

 

La position que j’utilise

Toutes ces positions rentrent dans le cadre de la théorie.

Concrètement, je choisis d’employer l’une ou l’autre position de mon poignet en fonction de l’usage que je souhaite en faire.

En fait, je passe constamment d’une position à l’autre.

Le plus frappant est la position de ma main droite qui oscille constamment entre les extrêmes Français et Allemand en fonction de sa position sur le Kit.

Lorsque je joue sur la caisse claire, ma main droite est en positon Allemande. Lorsque je joue sur la cymbale ride, j’emploie la position française. Mon poignet oscille constamment entre ces deux positions en passant par toute une gamme de positions intermédiaires.

Le fait de connaitre et de travailler toutes ces positions ne signifie pas un choix définitif auquel on doit se tenir.  Le plus important étant d’adapter les choses de façon à être toujours dans le confort de jeu tout en maximisant le résultat obtenu, tant pour la vitesse que pour la puissance ou la finesse du jeu.

Cependant, le fait de s’essayer sérieusement au travail de ces positions vous ouvrira la porte à de nombreuses techniques (notamment de doigts) et facilitera grandement votre approche de l’instrument, surtout si vous vous sentez bloqué dans l’approche technique de la batterie.

Il n’y a pas qu’une seule manière de faire les choses, il y a la manière dont on fait les choses habituellement, et la vôtre  !

 

Et vous, quelles positions de poignet employez-vous ?

Répondez-moi dans les commentaires

Incoming search terms:

  • travail poignets batterie
  • exercice poignet avant de jouer à la batterie
  • travaille cest pougner pour jouer a la bateri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Xavier,
    Bon je suis pas un expert loin de la après mes 2 ans et demi de batterie mais je suis comme toi, je m’adapte suivant ou je me trouve sur le kit. A part la position traditionnelle que je n’utilise jamais (jusque maintenant!)
    Très bonne vidéo.
    Merci
    Régis

    • Merci régis !

      As tu déjà essayé de te forcer quelques minutes à jouer dans une position précise ?
      Cela met en avant tout un tas de défaut que l’on ne soupçonne pas.

      • Oui j’ai déjà fait la position allemande pour faire mes exercices de remonté de tom et c »est pas top, j’utilise cette frappe pour la caisse claire quand j’ai besoin de puissance. Sinon je suis plus souvent en position américaine.
        Je suis en position française sur la ride ou sur la charleston pour les rythmes style swing blues, cela me permet de mieux gérer les doubles frappes rapide.
        Tout ça à mon niveau bien sûr!
        A++
        Régis

  2. Bonjour Xavier
    Merci pour cet article très intéressant et pour tout ce que vous nous apporter.
    Pour ma part je fais un mixe français , allemand et américain.
    Ensuite cela dépend du titre que je joue.
    Bien cordialement.
    Pierre

    • Merci Pierre .

      Bonne approche que de mixer tout cela, tant que tu as conscience de ce que tu fais et de quand tu le fais, tout est permis !

  3. Salut Xavier,

    Personnellement je me focalise pas trop sur la prise de baguette je crois que ça doit se faire naturellement selon l’endroit où tu te trouves.

    Par contre j’ai jamais essayé la prise traditionnelle, j’imagine qu’il doit y avoir des avantages par rapport aux autres.

    En fait je me suis toujours demandé en regardant Jojo Mayer si cette prise permettait d’aller plus vite qu’une autre ? ou de faire des enchaînements de coups spécifiques qu’on pourrait pas faire avec les autres prises ? (ex : 5 coups de suite)

    • Question très pertinente Laurent !

      Cela n’a en fait rien à voir avec les autres prises car tu n’utilises pas du tout les même muscles de la main.

      La différence principale se voit surtout dans la pince qui se fait à la base du pouce et de l’index contrairement aux autres prises qui utilisent une pince entre la 1ère et deuxième phalange de l’index.
      De nombreuses techniques de doigts sont spécifiques à cette prise traditionnelle, notamment en tapant la baguette avec le majeure ( entre autre) .

      De plus, elle te permet d’atteindre des éléments positionnés différent sur ton set garce à l’angle plus prononcé de la baguette

      Et je trouve qu’il est beaucoup plus facile de jouer des balais en obtenant un son feutré dans cette position 🙂
      Cela mériterait beaucoup plus qu’un article pour tout détailler bien sur.

  4. bonjour Xavier ;; et bonjour à tous ,,,,, et bien moi je joue avec la position américain c’est vraiment cela qui me convient le plus ,,, et beaucoup de batteur connu dans le monde joue avec cette position ,comme MIKE PORTNOY etc etc ,,,

    • Salut Pascal ! Content que tu es trouvé chaussure à ton pied.

      Cependant, beaucoup d’autres batteurs très connus et à mon humble avis infiniment plus doué que Mike Portnoy jouent dans les autres positions.
      Il n’y a pour moi aucune position parfaite et je me permet de réagir à ton commentaire car on pourrait penser ceci à te lire :
      pour devenir bon , il faut jouer en position Américaine. Ce n’est bien pas le cas …. c’est néanmoins une très bonne position pour le rock 🙂

  5. Bonsoir Xavier
    Tout comme toi, la positon allemande me semble être celle que j’utilise le plus à la caisse claire et peut être plus la position française à la ride. En fait je n’y fait pas trop attention, probablement que les positions que j’utilise naturellement sont celles qui me conviennent le mieux (j’enfonce une porte ouverte la !), mais tu as probablement raison, je vais me forcer à changer mes habitudes en travaillant en mode asymétrique. J’ai la chance d’avoir vu ce week end en concert le batteur des PIXIES qui joue exclusivement en mode asymétrique et ce n’est pas vraiment un batteur de jazz!! En tout cas il m’a bien impressionné, je vais donc faire de même et voir ce que ça va m’apporter
    Musicalement
    Laurent

    • Salut Laurent !

      Excellente idée que d’essayer une nouvelle position… surtout après avoir été motivé par un autre batteur maitrisant bien le sujet !

      Bon expérimentation à toi !

  6. Bonjour, et merci pour cet article qu résume un peu cette situation pas très claire..
    Pour ma par c’est prise américaine main gauche, toujours (sauf si je joue aux balais).
    Et à droite pareil si je joue sur CC ou toms, sinon c’est prise française sur ride et HH.
    Quoique, je « roule » en prise française main droite aussi, parfois….
    En fait la prise aymétrique je ne m’en sers que aux balais, je ne sais pas pourquoi en plus, une habitude …. plus facile pour le mouvement ….
    Je trouve qu’on utilise bien les doigts en position américaine … Bien que je ne pense pas avoir la position parfaite tout le temps lorsque je joue !! ça doit e^tre un mix bien souvent
    🙂

  7. Bonjour Xavier
    Pour ma part je joue façon américaine. Mais je dois travailler ma prise car je fatigue lors des rythmes rapides sur le charley. Je suis trop raide, je m’essaie à plus de souplesse et à faire travailler plus mes poignets et non mes bras. J’y arrive très bien sur la ride parce que je pense que je dois touner ma main sans m’en apercevoir. Il va falloir que je mobserve plus attentivement. Ton article va m’être très utile je pense.
    Et merci pour ce travail que tu partages.

    • Merci Chrystelle !

      Essayer de décomposer le mouvement très lentement pour voir ou cela bloque… S’observer est bien souvent la clef pour résoudre un soucis technique.

  8. Bonjour! pour ma part, c’est avec La position américaine que je me sens le mieux!
    mon premier prof m’a habitué avec cette position et je suis resté avec

    • Super Hervé !

      Ton prof est donc surement quelqu’un de très efficace car il a choisit la position du compromis 🙂

  9. Bonsoir Xavier,

    Merci pour cet article très clair et concis sur un sujet où l’on trouve souvent tout et … n’importe quoi ! Je pense que ça va aider pas mal de batteurs et moi en premier !
    Pour ma part, j’ai appris la batterie avec la prise américaine en ayant les coudes bien plaqués contre le torse (en plus, ça aide à se tenir bien droit). Et, pour obtenir une bonne position et pour équilibrer la frappe entre les 2 mains, mon prof nous conseillait un exercice consistant à tenir un livre serré sous chaque bras (entre le bras et le torse) tout en jouant. C’est redoutable !
    Mais depuis quelques temps, j’essaie le jeu décroisé et je me rends compte que j’utilise de plus en plus la position française qui me permet de jouer davantage avec les doigts et d’avoir plus de finesse dans la frappe.
    Je n’ai jamais pratiqué la position asymétrique mais je ne demande qu’à essayer. Cela doit encore ouvrir de nouvelles perspectives….
    A bientôt.

    • Merci Fred.

      La position que tu décris ( coude serré contre le corps) ne me parait vraiment pas du tout opportune pour jouer de la batterie. La technique consistant à jouer en serrant les livres non plus.

      En effet, en jouant de la sorte, tu induits automatiquement une tension musculaire absolument inutile dans tes bras.
      Conséquences : un jeu moins fin, une limitation de la vitesse d’exécution( l’énergie que tu déploies à un endroit ne peut servir à un autre), risques de tendinites beaucoup plus élevés, crispation et limitation importante des mouvements.

      Autres désavantages : impossibilité d’utiliser certaines techniques comme le moeller.

      Conclusion : décoller légèrement les coudes de +- 5 cm et chercher la détente maximale dans les bras. Tu ne devrais normalement avoir AUCUNE tention quand tu joues, même si tu joues pendant 12h …;)

      Pour finir : tu ne risques pas grand à t’essayer à la position traditionnelle, je suis certain que cela t’ouvrira plein de nouvelles possibilités..

  10. Salut Xavier,

    J’espère que tu vas bien. 2 points que je voulais te soumettre:

    1) avant j’avais un (gros) défaut: je jouais les coudes très écartés du corps (un peu en position « moto » 🙂 ce qui me faisait naturellement jouer plutôt en position allemande. Maintenant j’ai globalement corrigé ce défaut, je me tiens plus droit, les bras le long du corps, et cela a modifié ma position, je joue maintenant plutôt en position américaine. Donc corriger un défaut, peut te faire changer de position involontairement. Etonnant, non ?

    2) comme tu le sais je commence à apprendre le jazz. Conseillerais-tu d’apprendre la prise traditionelle pour jouer du jazz ? J’ai essayé, elle s’apprend plus vite qu’on ne pourrait le penser en fait … je la trouve très efficace aussi pour jouer les accents (de la main gauche).

    Merci 🙂

    • Salut Bruno.

      Le jazz n’est pas forcément lié à la position traditionnelle.Cette position existait simplement au moment ou le jazz est apparu et c’est donc en toute logique que c’est cette position que l’on retrouve dans les vidéos des grands batteurs de l’époque. Mais si tu prend des batteurs comme Bill Stewart ou Eric Harland qui sont des maitres dans le jazz de nos jours, ils jouent en position Américaine.

      Essayes simplement ce qui te semble le plus naturel et amuses toi, il n’y a pas d’autres consignes à respecter 😉

  11. Salut Xavier,
    Tout d’abord merci pour ton article.
    J’utilise la prise traditionnelle. C’est comme cela qu’on m’a appris il y a fort fort longtemps (un peu plus de 30 ans). Et avec cette prise parfois je passe pour un « vieux » (parce que ceux sont les plus « vieux » d’entre nous qui avons appris comme cela) et parfois je passe pour un « jazzman » (ce que je ne suis pas – je joue plutôt de la pop, beaucoup de rock, voire même du punk).
    Il m’est arrivé de vouloir changer de prise pour des raisons de vitesse ou de position à la batterie (il m’arrive de me retrouver coincer en jouant certains rythme entre la charley et la caisse claire, mais c’est plus des problèmes de position de matériel), mais je ne me voyais pas reprendre tous les rudiments, toute la technique avec une nouvelle prise. C’est une question de temps et d’objectif… Je ne suis qu’un amateur (même si je joue beaucoup et travaille tous les jours mon instrument). Et puis, il y a l’exemple ou le contre-exemple de deux batteurs contemporains que j’affectionne particulièrement (sans parler des batteurs de jazz) : Steve Gadd et Stewart Coppeland, qui tous les deux jouent en prise traditionnelle !
    Ceci dit, depuis quelques temps et grâce à ta méthode pour accroître la vitesse, je travaille un peu la prise française pour la technique des doigts. Mais je ne l’ai pas encore appliqué à l’instrument en phase de jeu…
    A bientôt !

    • Super Mathieu !
      Et merci de nous tenir au courant de tes avancements .
      Ton commentaire motivera beaucoup d’autres batteurs à se remettre en question …

  12. Merci Xavier pour ton retour.
    J’ai effectivement abandonné cette position plutôt rigide (et le prof par la même occasion !). Depuis, j’essaie d’autres techniques, mon jeu se diversifie et je sens que je suis plus cool derrière la batterie.

    • Je suis ravi de l’apprendre car ton commentaire précédent ne laissait pas entrevoir ta remise en question actuelle 🙂

  13. Bonjour Prof Xavier,

    Alors la position américaine je ne savais pas que ça se faisait : j’avais tendance à la faire inconsciemment croyant que mes poignets étaient tordus et que j’essaye de corriger pour garder la position allemande .
    Ceci étant , content de lire que la prise timbale est belle et bien  » la position rêvée si vous souhaitez développer la finesse de votre jeu de batterie, si la nuance double piano est inconnue pour vous …  »
    parce que il m’a semblé que depuis qques temps, suite à l’apparition de virtuoses américain (…) , elle est beaucoup décriée depuis….
    Donc oui ça vaut le coup de s’y pencher un peu dessus.

    Pour la prise asymétrique, je n’y arrive vraiment pas (mais c’est normale , je suis aussi asymétrique ~¿^)
    D’ailleurs il y a aussi des vieux dans le temps qui jouaient des 2 mains comme ça .
    à priori elle est assimilée pour la main faible. Mais j’avoue qu’en main forte, c’est y pas mal non plus.

    Il y a Mino Cinelu qui avait montré en partant de cette prise , pour la ride (plutôt basse et horizontale), intéressant : sauf qu’il redresse la paume vers le haut.
    du coup le majeure et l’index sont dessus et peuvent tapoter la baguette directement…il disait qu’on pouvait gagner en vitesse sans se fatiguer.

    à creuser…
    Muzikal()mement
    Dersü

  14. « sauf qu’il redresse la paume vers le haut. »

    ah non mince, me suis emmêlé les mots….
    la paume vers le bas ou le dessus au dessus…^^
    du coup la suite devient + logique…. :o)

  15. Ping : Trucs et astuces pour débuter aux balais

  16. Ping : Choisir de bonnes baguettes de batterie.

  17. Ping : Choisir de bonnes baguettes de batterie.