Du binaire au ternaire, trois rythmes d’enfer !

 

rythmes d'enfer batterie

 

Lorsque vous jouez de la batterie, avez-vous déja eu envie de pousser vos connaissances et votre vocabulaire dans ses retranchements ?

Pour cela, j’ai eu l’idée, lors d’un des  stages de batterie que j’ai donné cette année, de  tester de nouveaux rythmes basés sur la composition et l’orchestration instantanées.

En choisissant au hasard plusieurs cellules rythmiques en doubles croches ou triolets, j’ai obtenu ces trois résultats que je voulais partager avec vous.

Ce sont trois grooves qui n’appartiennent à aucune chanson connue mais que vous pouvez employer tout simplement pour vous amuser.

 

 

Voici sans plus attendre trois créations rythmiques infernales !

Etape 1  : matériel de base

 

 

Pour commencer, il faut définir dans quelle mesure nous allons jouer notre rythme.

Faisons simple et choisissons le 4/4. Sourire

Il faut ensuite choisir dans quelles subdivisions du temps travailler : binaire  ou ternaire.

Pour ce dernier facteur, j’ai choisi de composer trois rythmes : l’un en binaire, le second en ternaire et le dernier avec un mélange des deux.

Il faut ensuite choisir le plus important : les rythmes de chaque temps.

Pour cela, je vais utiliser l’alphabet rythmique de Benny Greb. Si vous ne savez pas ce que c’est, jetez un œil à cet article.

Je vous remets le tableau de l’alphabet ci-dessous …

En binaire

alphabet rythmique binaire benny greb

En ternaire

alphabet rythmique ternaire benny greb

Etape 2 : choisir les lettres au hasard

Pour le rythme binaire, il faut choisir les lettres du tableau allant de  A à P.

Je vais travailler sur deux mesures de 4/4, donc 8 temps. Il nous faudra donc 8 lettres.

Voici le choix de loterie batteur pro pour le binaire :

C D P G | A E H F

 

Pour le ternaire, il faut choisir les lettres du tableau allant de  Q à X.

Je travaille également sur 2 mesures de 4/4.

Voici le tirage du ternaire :

U Q T V | X S S T

 

Pour le rythme mélangeant le binaire et le ternaire, j’utilise les lettres allant de A à X.

Egalement sur 2 mesures de 4/4.

S P G E | S V N L

Attention : j’ai réellement choisi les lettres au hasard afin de pousser mes limites dans leur retranchement !

 

Etape 3 : mémoriser ou transcrire le rythme

Maintenant que vous avez votre base de travail, il ne reste plus qu’à la jouer.

Pour cela deux options :

Option 1 mémoriser le rythme à jouer

C’est ma méthode préférée car elle demande réellement de réagir au quart de tour.

Elle est super pour le développement de votre instinct musical et vous demandera une bonne concentration pour que vous puissiez retenir les rythmes.

Pour cela : chantez le rythme à voix haute en lisant très lentement les rythmes du  tableau dans l’ordre des lettres que vous avez choisi.

Accélérez peu à peu jusqu’à obtenir un phrasé qui vous convienne.

Option 2 Ecrire la rythmique

C’est une méthode alternative à la mémorisation mais qui peut vous aider à aborder cet exercice de façon plus relax.

Pour cela, soit vous écrivez le rythme de façon traditionnelle sur une partition, soit vous recopiez simplement le rythme sous forme de traits et de points.

Les traits représentent ce qui est joué, les points les silences.

Je vous ai donc transcrit les 3 rythmes écrits plus haut directement dans les deux notations possible.

Rythme d’enfer 1  en binaire

rythme d'enfer binaire

Rythme d’enfer 2 en ternaire

rythme d'enfer ternaire

Rythme d’enfer 3 en mélangeant binaire et ternaire

rythme d'enfer binaire ternaire

Notez que ce sont des rythmes bruts et non orchestrés.

 

Etape  4 : jouer et orchestrer le rythme

Voici clairement l’étape la plus amusante.

J’ai simplement choisi de jouer ces 3 rythmes mémorisés en les orchestrant selon mon humeur, avec comme base principale la caisse claire et la grosse caisse.

Pour les doigtés, je joue ce qui tombe logiquement sous les doigts afin de m’éviter des triples ou des quadruples coups.

 

A vous !

Je vous invite à essayer cet exercice en l’adaptant à votre niveau.

Réduisez la longueur à 2 ou 4 temps maximum et privilégiez les doublons dans votre choix de lettres afin de rendre la mémorisation plus facile.

Plus la séquence est courte, plus elle sera facile à jouer. Certaines lettres sont aussi plus faciles à associer que d’autres, mais je suis certain que vous aimez les challenges et que vous réussirez des prouesses que vous n’auriez jamais imaginées !

 

Si vous appréciez ces idées, dites-le moi dans les commentaires.

Je répondrai à vos questions !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

16 Comments

  1. Bel article Xavier !

    Clair et efficace. Le prochain, c’est le « trinaire » ? ;-P

    • Xavier Rogé

      Merci Roxane.

      Pourquoi ne pas aller jusqu’aux quintolets dans ce cas ?
      Le trinaire, ce serait du ternaire non ?

  2. Salut Xavier,

    Ce n’est plus Batteur Pro, c’est Batteur Fou !
    Je rigole, c’est un super exercice pour la lecture et la mémorisation de rythmes qui sortent complètement des sentiers battus. Et la concentration doit être mise à rude épreuve.
    A+ FRedC

    • Xavier Rogé

      J’aime effectivement ajouter un brun de folie dans ce que je joue…

      Merci Fred !

  3. rakinski

    ouahhhh!!!
    super article y a plus qu’a!!!
    Cela donne une belle créativité et en plus on a le sentiment d’être complètement décalé, alors que l’on reste en 4/4.
    Génial, encore merci Xavier, pour tout ces bons conseils de….pro.
    Un drummer ravi.
    Pascal

    • Xavier Rogé

      Merci Pascal !

  4. Oswald

    Ah! Xavier! J’ai la méthode de Grebb, mais tes explications concrètes sont un vrai plus.

    Amicalement

    Oswald

    • Xavier Rogé

      Ravi d’aider Oswald !

  5. Oswald

    Il y a une chose que tu ne précises pas vraiment, ce sont les coups données à la snare et ceux donnés à la BD. Jeux aléatoire ou bien quelques chose de plus structuré avec ces figures rythmiques ?

    • Xavier Rogé

      Question intéressante et qui mériterait un article…..
      La réponse rapide est : un peu des deux.

      En fait je ne donne d’importance qu’à une seule règle : faire en sorte que cela soit jouable … donc j’exclue d’office les triples coups.

      Et je joue au maximum 2 coups rapprochés d’affilés , par ex : c gc c gc gc c c gc c c gc gc … etc…..

      Bien sur, lorsque l’espace est plus grand entre deux coups, je me permets de tripler car cela ne pose pas de soucis technique…

  6. guillaume

    Salut Xavier,
    quel acrobate du rythme,Yahou c’est génial je me suis régalé dés demain je mets ça en place,merci pour la l’idée et la méthode(mémoire,créativité etc…).
    Guillaume.

    • Xavier Rogé

      Cool Guillaume.

      Fait nous un retour stp …. cela intéressera tout le monde !

  7. Oswald

    Ok, Xavier, l’idée est que le rythme sonne finalement, le reste ne serait que considérations technico-intellectuelles… 😉

    • Xavier Rogé

      Pour faire sonner un rythme , test simplement plusieurs approches en respectant les considérations technico-intellectuelles :)…

      Et garde ce qui sonne le mieux … Ton oreille travaille toute seule.

      En Dehors de cela , impossible de prédire un résultat sonore avant de l’essayer.

  8. Excellente vidéo Xavier, ça groove et on se rend bien compte de l’infinité des possibilités.

    Un bon moyen de travailler la créativité

    • Xavier Rogé

      Merci Aurélien.

      Et aussi surtout de repousser ses limites techniques. Certains rythmes étant plus difficile à jouer que d’autres ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *