Les claves cubaines : niveau avancé, partie 1

 

claves cubaines intermédiaire (2)

Troisième partie de cette suite d’articles consacrés aux claves cubaines. Dans la première partie, nous avons décortiqué ce qu’est une clave.

Dans la deuxième, j’ai décrit une méthode pour appliquer concrètement une rythmique cubaine complète sur la batterie.

Je voulais continuer par  quelques suggestions d’idées centrées sur l’improvisation autour de ces rythmes si particuliers.

Les possibilités sont bien sûr innombrables à développer (d’où le nombre de transcriptions existantes sur ce sujet), mais j’en ai sélectionné quelques-unes qui ont plus particulièrement  charmé mon oreille.

 

Cependant je vous préviens, c’est un travail difficile et frustrant, tant votre indépendance et votre sens du rythme sera mis à rude épreuve. C’est parti pour un petit voyage de l’extrême dans les claves cubaine à la batterie.

Improviser sur les toms avec la rumba clave

Voici une petite idée sympa pour s’initier à l’improvisation tout en jouant la rumba clave 3-2 à la main gauche .

rumba clave 3-2

J‘aurais pu choisir la son clave 3-2 ou 2-3 ou la rumba 2-3, mais la rumba clave 3-2 est celle que j’emploie le plus souvent.

A vous de voir quelle clave vous souhaitez développer avec cette méthode.

Je vous ai fait une petite vidéo afin d’illustrer mes propos.

Pour commencer,  nous allons jouer la rumba clave 3-2 en Rim Knock sur la caisse claire avec la main gauche si vous êtes droitier (vous pouvez essayer avec la main droite mais cela risque d’être un peu compliqué pour ne pas s’emmêler les bras Sourire ).

La main droite jouera sur le gros tom dans un premier temps. Une fois familiarisé avec ce rythme, vous pourrez voyager sur d’autres toms à loisir.

Le principe est le suivant : la clave est jouée de façon imperturbable tandis que la main droite joue UN SEUL COUP qui  se décale, à chaque étape, d’une croche vers la droite.

rumba clave 3-2 indépendance 1 coup tom

 

N’hésitez pas chercher un son de tom proche des sourdeaux (oui, je sais que cela vient du brésil et que nous parlons de musique cubaine). Cela sonnera d’autant mieux.

 

Pour étoffer un peu

Une fois le processus  à 1 coup assimilé, nous recommençons la démarche cette fois en jouant DEUX COUPS à la main droite. On décale les deux coups ensemble.

Et ainsi de suite jusqu’à jouer des groupes de 2 à 7 coups qu’on décale à chaque fois d’une croche vers la droite.

rumba clave 3-2 indépendance 2 coups tom

 

Nous pouvons voyager avec notre main droite sur les toms disponibles afin de s’essayer à un petit solo.

La clave jouant l’ostinato imperturbablement (normalement), il est donc possible de jouer à peu près n’importe quoi au-dessus de cette première couche rythmique, le repère étant assez clair pour l’auditeur Sourire

 

Si l’exercice vous parait trop difficile, vous pouvez le simplifier en ne travaillant par exemple que les deux premiers coups de la clave et en omettant la deuxième mesure.

Ce qui est  génial, c’est que cela ne vous fait pas seulement travailler le solo sur les toms, mais aussi le fait d’être libre avec votre main droite sur d’autres parties de la batterie.

On peut, par exemple, employer le charleston  pour accompagner plus subtilement une rythmique en jouant des variations sympathiques, ou une cloche montée sur pied.

Il me reste encore de nombreuses cartouches en réserve concernant le travail des claves, c’est pourquoi je ne vais pas m’arrêter là. Je vous proposerai bientôt un dernier article dans lequel je vous parlerai du travail des pieds avec indépendance des mains.

Vous avez aimé cet série d’articles sur les claves ?

Dites le moi dans les commentaires

 

 

7 Comments

  1. Christian

    bonjour,
    article très interessant comme chaque fois….
    la musique cubaine a ses codes dont cette fameuse clave qui en constitue l’ossature..
    Les explications et illustrations progressives permettent sa compréhension et son assimilation par la pratique des exemples..

    De plus celà permet (du moins c’est ce que je pense) de mettre en lumière cette présence du rim shot (à la batterie) dans les musiques latines en général, (bossa nova …cha cha …cubain…), lequel n’est pas qu’une couleur différente de l’instrument, mais le guide de la pulsation de ce type de musique…d’où une bonne compréhension de son importance et son placement
    encore merci et comme d’habitude j’attends les prochains articles

    Tony cité

    • Xavier Rogé

      Merci Christian !

      La suite est en chantier 🙂

  2. guillaume

    Bonjour Xavier,
    mon niveau batterie correspond bien a cette article, j’ai lu et essayer les 2 autres articles sur le sujet et j’ai aimé revenir aux bases.
    J’ai hâte d’essayer la méthode que tu proposes,merci ,cela va m’aider a développer mon indépendance et améliorer mon jeu a la batterie.
    Comme d’habitude tes articles sont super bien fait,c’est tjrs un plaisir de les recevoir!
    Rien d’autres a rajouter, il n’y a plus qu’à!!!
    Guillaume.

    • Xavier Rogé

      Cool Guillaume ! Fais nous un retour quand tu as testé !

  3. Dersü

    Bonjour et bonne année pleine de musiques (et tout le reste aussi…)
    Comme toujours , une bonne approche pédagogique de la chose.
    Merci pour tout et pour tous

    • Xavier Rogé

      Bonne année à toi aussi !

      Et merci pour tout également .

      Il y aura une deuxième partie bine entendu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *