BatteurPro > Culture > Batteurs célébres > Mitch Mitchell ⎢ Batteur de The Jimi Hendrix Experience

Mitch Mitchell ⎢ Batteur de The Jimi Hendrix Experience

Mitch-Mitchell-Jimi_Hendrix_ExperienceMitch Mitchell, de son véritable nom John Ronald Mitchell, a été l’un des plus grands batteurs des années 60… Il est né le 9 juillet 1946 à Earling — un district de Londres — et est surtout connu pour avoir été le batteur de la Jimi Hendrix Experience, partageant la scène avec le célèbre Jimi Hendrix et Noel Redding. Malheureusement il n’aura pas eu véritablement l’occasion de montrer l’étendue de ses talents de batteur !  Découvrez dans cet article comment Mitch Mitchell a-t-il débuté la batterie, je vous décortique son style musical puis vous livre ses performances dans « The Jimi Hendrix Experience » et avec d’autres groupes.

Les premiers coups de baguette de Mitch Mitchell

D’acteur à batteur

Au cours de son enfance Mitch Mitchell était acteur de la série télévisée Jennings, celle-ci était diffusée sur la BBC et destinée aux enfants.

Mais dès son adolescence, c’est à la musique que Mitch s’est plus particulièrement intéressé et il a donc commencé à apprendre la batterie. Rapidement, il joua de la batterie dans deux groupes — Peter Nelson & the Travellers et les Coronets — ce qui lui permit d’acquérir ses premières expériences et réflexes de batteur.

Peter Nelson & the Travellers était un quintet pop-rock basé à Londres dont les membres comprenaient Vic Briggs, puis Eric Burdon & the Animals, Mitch Mitchell, puis de Jimi Hendrix Experience. Ils ont évolué pour devenir Peter’s Faces, un quatuor au son plus pop.

Un style déjà affirmé : un peu de Keith Moon et d’Elvin Jones

Le style de Mitchell était un mélange d’abandon, de transe comme pouvait l’être Keith Moon — célèbre batteur excentrique du groupe The Who — avec la complexité et la rigueur d’un batteur jazz comme pouvait l’être Elvin Jones — grand batteur de jazz américain.

Le batteur Keith Moon était bien sûr unique pour la puissance de son rock et il est vrai qu’aucun batteur ne peut rivaliser avec ses performances. Malgré tout Mitch Mitchell possédait une technique solide et affirmée, mais nécessaire pour gérer des rythmes et des motifs dépassant les capacités du batteur de The Who.

Ses premiers singles : un début de carrière difficile

Au milieu des années 60, il travailla plus intensément sa technique à la batterie et intégra le Riot Squad, groupe avec lequel il a enregistré six singles soul rock au milieu des années 60. Malheureusement pour Riot Squad, leurs singles n’ont connu aucun succès. Mais ce n’est pas un petit échec qui a stoppé Mitch Mitchell dans son apprentissage de la batterie, bien heureusement !

À lire également : Même les meilleurs font des erreurs

Il a été choisi pour être le batteur du deuxième album de Pretty Things « Get the Picture? » — groupe britannique de rock formé dans les années 60’ et toujours en activité aujourd’hui. Les membres de ce groupe se sont succédé ; parmi ces permutations, celle du batteur Viv Prince qui à cause de ses excès affectant sa santé et sa capacité à jouer est poussé vers la sortie. Après avoir hésité à le remplacer par Mitch Mitchell, c’est finalement Skip Alan qui prend la place de Prince.

Enfin, Mitchell a également joué dans « Georgie Fame et les Blue Flames » en 1965 et 1966 et enregistre l’album « Sweet Things ». Ce groupe britannique renommé de rythmes & blues, de soul, de jazz, de ska et de pop a été formé dans les années 1960. Malgré le succès du groupe, le chanteur Georgie Fame décide de dissoudre le groupe le 1er octobre 1966 afin de poursuivre une carrière solo.

Mitch Mitchelli batteur de The Jimi Hendrix Experience : la consécration

Les origines de The Jimi Hendrix Experience

C’est le producteur, Chas Chandler, qui a formé le groupe The Jimi Experience. Il a commencé sa carrière en tant que bassiste dans le groupe « Alan Price Combo » en 1962. Lorsque le chanteur Eric Burdon rejoint le groupe, celui-ci prend le nom de « The Animals » et connaît un réel succès grâce à son tube The House of the Rising Sun, que vous connaissez très certainement… mais peut-être pas sous cette version !

En 1966, le groupe se sépare et Chas Chandler devient le manager d’un musicien inconnu qu’il avait remarqué à New York : le désormais célèbre Jimi Hendrix. Il persuade ce dernier de le suivre en Angleterre pour former The Jimi Hendrix Experience avec Noel Redding, le bassiste et un batteur.

L’audition du batteur pour rejoindre The Jimi Hendrix Experience se finit en pile ou face !

À peine quelques jours après la dissolution de « Georgie Fame et les Blue Flames », Chas Chandler invita Mitch à passer une audition, qui se montra plus performant que beaucoup de jeunes talents à Londres, y compris l’autre finaliste, Aynsley Dunbar, qui joua après avec Franck Zappa. Le producteur a révélé plus tard que incapable de se décider, lui et Hendrix décidèrent du batteur à pile ou face !

Des premiers singles au top

Mitch-Mitchell-albumDerrière sa batterie et au côté de Jimmy Hendrix, Mitchell n’était pas un simple batteur, mais un collaborateur important du groupe. Son côté instinctif, une technique et une créativité lui permettant de changer de rythmes, ce batteur n’était finalement jamais prévisible. Cette force lui permettait certainement d’être suffisamment souple, pour rebondir et répondre aux lignes solos toujours originales de Hendrix… qui aurait pu déconcerter bien d’autres batteurs.

Cette magnifique association musicale était évidente dès les premiers singles et le premier album du trio, « Are You Experienced ? ». N’hésitez pas à écouter les palpitantes parties de batterie sur des morceaux comme « Fire », « Third Stone from the Sun » et « Manic Depression ».

Un apogée du groupe bien trop bref

En 1969, le célèbre trio a joué son dernier concert et il s’ensuivit une longue période durant laquelle Jimi Hendrix ne savait plus quelle direction donner à son univers musical.

Le batteur a joué derrière Hendrix lors de sa célèbre performance à Woodstock, mais le guitariste a créé un nouveau groupe : Band of Gypsys, avec Billy Cox à la basse et Buddy Miles à la batterie. Tout ne s’est pas déroulé comme prévu, rapidement le trio original s’est reformé et… effondré.

Du printemps au mois de septembre 1970, Hendrix jouait avec Billy Cox et Mitch Mitchell. Le batteur a ensuite confié qu’après avoir terminé cette intense tournée, Jimmy projetait de continuer à travailler avec lui, un bassiste différent de Cox et d’autres musiciens. Mais le célèbre guitariste décéda avant que ses projets n’aboutissent.

Malheureusement depuis, Mitch Mitchell n’a fait que de rares apparitions… ce qui est regrettable puisqu’il a su démontrer sa capacité à travailler avec de grands musiciens du rock et du jazz et des musiciens expérimentaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *