BatteurPro > Niveau débutant > Apprendre la batterie : tout ce qu’il faut savoir

Apprendre la batterie : tout ce qu’il faut savoir

 

Apprendre la batterie

Vous aimeriez apprendre la batterie, mais ne savez pas comment débuter ? L’apprentissage d’un instrument requiert de la patience et du travail, mais il est tout à fait possible d’y prendre beaucoup de plaisir et c’est bien ça l’objectif.

C’est pourquoi je souhaite partager avec vous les connaissances et les savoir-faire que j’ai acquis depuis que j’ai commencé la batterie. J’enrichis ceux-ci lors de mes répétitions, de mes concerts et quotidiennement quand je forme des batteurs débutants ou expérimentés.

Je développe chaque jour des exercices pour débuter, des techniques et des astuces afin que votre apprentissage soit agréable, que votre progression reste régulière et que vous adoptiez de suite les bons réflexes.

En comprenant les premières bases, en suivant mes conseils et en travaillant régulièrement, vous pourrez jouer vos premiers morceaux de batterie en musique d’ici 15 jours.

 

Eh oui, environ 90 % du répertoire musical est construit sur une même rythmique que je vous détaille entièrement dans cet article. Vous souhaitez savoir comment apprendre la batterie ? Let’s go

Monter sa batterie acoustique : mon conseil de pro

Avant de commencer à apprendre la batterie, vous devez évidemment la mettre en place et je vous conseille de bien prendre le temps d’effectuer cette étape importante.

Vous devez vous sentir à votre aise derrière l’instrument, ce point est véritablement essentiel pour vous et pour votre futur jeu, la batterie doit s’adapter à votre morphologie et non l’inverse. Pour cela, positionnez les différents éléments au plus proche les uns des autres, d’une part vous limiterez au maximum les déplacements et gagnerez ainsi en rapidité d’exécution. D’autre part, vous ne créerez pas de tensions inutiles dans votre dos, au niveau de vos épaules, de vos bras et de vos jambes.

Mon conseil : veillez à disposer votre batterie de façon optimisée et cela vous apportera un réel confort de jeu.

 

Régler sa batterie : 3 astuces pour bien démarrer

Même s’il vous faudra un peu de temps pour trouver les réglages exacts, que vous ajusterez certainement au fur et à mesure de votre pratique, partir sur une bonne configuration reste important. Vous allez passer de nombreuses heures à vous entraîner, autant les faire sur une batterie qui soit agréable à jouer et qui possède une belle sonorité.

Peau de frappe et peau de résonance

Il existe au niveau de la caisse claire, des toms et de la grosse caisse deux types de peaux : les peaux de résonance et les peaux de frappe. La peau de frappe se situe au-dessus des toms, c’est sur celle-ci que vous viendrez jouer avec vos baguettes. La peau de résonance se monte en dessous du tom, plus fine, elle se met en vibration et restitue le son lorsque le tom est frappé. Concernant la grosse caisse, la peau de frappe se trouve devant vous, vous la ferez entrer en vibration à l’aide de la batte de la grosse caisse, la peau de résonance se monte donc de côté des spectateurs.

Tension des peaux

Afin de régler la tension des peaux, vous utiliserez une clé de serrage. Plus la peau est tendue et plus le son est aigu et le rebond de la baguette devient important.

Le réglage de la peau de frappe se teste avec une baguette et permet d’écouter si le son restitué est conforme à vos attentes. En revanche, la peau de résonance se vérifie avec la main, car si vous tapez sur celle-ci avec une baguette vous risqueriez de l’abîmer car elle est plus fragile que la peau de frappe et le fût ne produirait plus un son harmonieux par la suite.

Réglage du charleston / hit hat

Je vous conseille pour commencer la batterie de jouer le charleston fermé, en effet, maitriser le son de celui-ci avec l’ouverture et la fermeture des cymbales demande une certaine expérience et de la technicité.

Pour régler correctement votre charley :

  • ouvrez le papillon ;
  • laissez remonter la tige en retirant votre pied de la pédale ;
  • refermez le papillon.

Les cymbales du hit hat resteront fermées et dans un premier temps vous n’aurez pas besoin de gérer l’ouverture, vous obtiendrez ainsi un son sympa plus facilement.

ACCORDAGE BATTERIE apprendre la batterie

Découvrir les éléments d’une batterie

La batterie se compose de deux types d’éléments :

  • les fûts avec la caisse claire, la grosse caisse et les toms ;
  • les cymbales : les rides, les crashs, les splashs, les charlestons, etc.

En fonction de l’essence de bois des fûts, de leurs tailles, du modèle des peaux et du choix des cymbales, votre instrument restituera des sons très différents.

La caisse claire

La caisse claire dispose de deux sonorités une première si vous enclenchez le timbre et une seconde dans le cas contraire. Celui-ci est systématiquement mis sauf si l’indication « sans timbre » apparait sur la partition.

La caisse claire permet d’accentuer les temps faibles au sein d’une mesure à quatre temps, autrement dit sur le deuxième et le quatrième temps aussi appelé after-beat.

La grosse caisse

D’une sonorité grave, elle a notamment pour rôle de renforcer les basses dans la musique.

Les toms

Dans vos premiers morceaux, les toms vous permettront de faire des breaks de batterie.

Partition de batterie : représentation des différents éléments

Pour apprendre la batterie, vous devrez savoir déchiffrer dans les grandes lignes les partitions et même si chacune peut comporter des symboles qui lui sont propres, certains codes restent usuels.

Les différents éléments de la batterie sont notés sur la portée musicale standard. Comme pour les notes, les sons les plus aigus sont écrits en haut de la portée et les sons graves vers le bas de celle-ci. Les cymbales sont représentées généralement par des croix et disposées sur le haut de la portée.

 

Positionner sa batterie pour gaucher et pour droitier

Pour apprendre la batterie dans les meilleures conditions, je vous conseille de respecter votre main forte.

Si vous êtes droitier, votre main droite vous permettra de lancer les rythmes. Dans ce cas, voici la disposition des éléments de votre batterie : la caisse claire se placera entre vos jambes, le charleston à votre pied gauche, la grosse caisse au niveau de votre pied droit et les toms du plus aigu au plus grave de gauche à droite.

Pour les gauchers, votre main gauche devient leader, alors positionnez les éléments en miroir.

 

Apprendre la batterie : savoir tenir ses baguettes, la base

Vous devez retenir une chose : soyez et restez détendu tout au long des exercices, des morceaux puis des répétitions et enfin des concerts ! Les muscles des bras et des épaules doivent être complètement relâchés, vous gagnerez ainsi en souplesse et donc en dextérité.

Comment tenir vos baguettes

Afin que la baguette reste bien équilibrée dans votre main, prenez celle-ci au 2/3 de sa longueur, de cette façon le levier naturel demeure bon. Si vous tenez votre baguette trop vers l’olive, c’est-à-dire en son milieu, vous aurez trop de poids vers l’arrière. Inversement, si vous la tenez trop vers le bout, le poids sera vers l’avant et donc trop lourde pour jouer.

Placez la baguette entre l’index et le pouce, posez les autres doigts autour ; mais sans les serrer.

Exercice n° 1 : Apprendre le bon mouvement

Favorisez de préférence le jeu avec les poignets et non avec les bras, cette erreur se rencontre chez de nombreux batteurs, ce qui les empêche de prendre de la vitesse et de jouer de façon relax.

Jouer avec les poignets présente de nombreux avantages :

  • vous travaillerez avec les petits muscles ;
  • vous exécuterez les rythmes avec plus de dextérité ;
  • et vous serez moins stressé physiquement lors des longues sessions de jeu.

Je vous propose un exercice qui vous permettra de solliciter vos poignets, de bien ressentir le mouvement et donc de prendre de bonnes habitudes. Je vous conseille de le réaliser tous les jours pendant 5 à 10 minutes.

Frappez un coup avec la baguette droite puis un coup avec la baguette gauche à la caisse claire, on dit alors que l’on joue en frisé ou en coup simple. Répétez ce mouvement en veillant à ce que l’espace entre deux frappes reste le même.

Au début, faites les gestes très lentement en vous assurant de trois choses :

  1. le son doit être bien équilibré entre vos deux baguettes ;
  2. les coups doivent être réguliers ;
  3. et les olives des baguettes doivent être bien positionnées au centre de la caisse claire.

Si vous souhaitez commencer à jouer de la batterie sans batterie, vous pouvez réaliser cet exercice sur un coussin.

ufip pub apprendre la batterie

Apprendre à jouer de la grosse caisse : technique de base

La grosse caisse se joue à l’aide d’une pédale surmontée d’une batte venant frapper la peau du fût. Si vous réglez correctement la pédale, vous obtiendrez un jeu confortable et effectuerez moins d’efforts. Pour cela, fixez-la au milieu du cercle afin que la batte puisse venir frapper le centre de la peau. Il est possible d’adapter la longueur et l’équilibre de la batte ainsi que la tension du ressort.

Dans un premier temps, pour apprendre la batterie, je vous conseille de jouer le talon à plat. Positionnez votre pied sur la semelle de la pédale et ne le décollez pas, votre pied doit continuellement rester en contact avec celle-ci. Une fois que la frappe est effectuée, ne laissez pas la batte collée sur la peau qui se mettra en vibration et diffusera les harmoniques de la grosse caisse.

Pour en savoir plus sur les techniques de grosse caisse, c’est par ici.

 

Commencer l’indépendance : premiers exercices débutants en batterie

L’objectif est que vous puissiez jouer le rythme de base rapidement, cela vous permettra de vous amuser sur de nombreux morceaux et d’apprendre la batterie avec plaisir. Pour y parvenir, il reste nécessaire de passer par quelques étapes au cours desquelles vous allez travailler sur les premiers rythmes afin de délier vos membres.

Exercice n° 2 : Indépendance pied droit et main droite

Frappez le charleston avec la baguette de la main droite de façon régulière. Ajoutez des coups à la grosse caisse une fois sur deux. Autrement dit, sur le premier coup vous jouez grosse caisse et charleston en même temps et sur le second coup le charleston joue seul et répétez cette séquence.

Avant d’attraper vos baguettes, je vous conseille de passer par la voix en répétant par exemple : « pied », pour le coup de grosse caisse et le charleston, puis « droite », pour le coup de charleston seul : « pied », « droite », « pied », « droite », « pied », « droite »… Cette étape vous fera gagner du temps, car vous aurez intégré mentalement ce qu’il faut faire.

Pour réussir cet exercice, cela peut vous demander une à deux minutes. Lorsque vous aurez bien compris le mouvement et parviendrez à le jouer lentement, vous pourrez l’accélérer puis passer à l’exercice n° 3.

Exercice n° 3 : Indépendance main droite et main gauche

Votre main droite reste sur le charleston et joue des coups réguliers comme pour l’exercice n° 2, mais au lieu d’effectuer des coups à la grosse caisse une fois sur deux, vous les remplacerez par votre main gauche sur la caisse claire.

Si vous avez bien tout suivi, le jeu à la batterie se fait donc en ayant les bras croisés. Votre main droite frappe la cymbale de la charleston et votre main gauche passe sous la baguette droite et joue au centre de la caisse claire.

Tout comme pour l’exercice n° 2, commencez par la voix, puis jouez très lentement sur batterie et enfin accélérez. Pensez à exécuter les mouvements avec vos poignets et non pas avec les bras.

 

Help ! Je bloque !

Au début, jouer des rythmes différents avec vos bras et vos jambes vous demandera un énorme effort de concentration et beaucoup d’énergie… et c’est tout à fait normal, c’est une étape nécessaire afin d’apprendre la batterie.

Vous bloquez ? Pas de panique, il faut analyser calmement ce qui ne fonctionne pas en vous posant différentes questions.

  • Est-ce que j’ai l’un de mes membres qui joue en même temps qu’un autre alors qu’il ne devrait pas ? Si oui, reprenez la séquence du début en vérifiant quand doit jouer chaque membre.
  • Est-ce que j’arrive à « chanter » le rythme ? Si oui, vous voulez certainement jouer à une vitesse trop élevée, alors ralentissez et vous ne devriez plus bloquer. Sinon, je vous conseille de prendre le temps de passer par la voix avant de jouer avec les baguettes.
  • Est-ce que j’ai accéléré avant d’avoir bien intégré le rythme ? Je pense que vous avez déjà la réponse, il faut reprendre la séquence lentement puis l’accélérer progressivement.

Pour éviter de bloquer, je vous propose une petite synthèse des étapes à suivre lorsque vous abordez un nouveau rythme :

  1. décomposez le rythme avec la voix ;
  2. jouez lentement en vous assurant que chaque membre effectue les coups demandés au bon moment ;
  3. et accélérez progressivement.

Suis-je prêt à passer à l’exercice suivant ?

Au moment où vous vous rendez compte que vous pensez à autre chose et que vos membres jouent, cela signifie que vous avez automatisé le geste. Dans un premier temps, accélérez le rythme, car si vous passez directement à l’étape suivante, vous n’aurez pas complètement automatisé le geste. Lorsque vous réussissez à le jouer très vite et que vous n’avez plus le temps de penser à vos mouvements, vous êtes prêt à passer à la suite.

Mon conseil : Si vous n’y arrivez pas du premier coup, il n’y a vraiment rien de grave, alors détendez-vous. 🙂

Jouer le rythme de batterie rock : libérer le batteur qui est en vous !

Je vais vous enseigner le « money beat » signifiant en français le rythme de l’argent, car si vous savez jouer ce rythme, vous pourriez devenir riche. 😉 Bref, autant apprendre la batterie à l’aide de ce rythme car je peux vous dire que celui-ci est présent dans la plupart des morceaux et il vous permettra de vraiment vous éclater !

Exercice n° 4 : « money beat »

Ce rythme est un mélange des exercices n° 2 et n° 3.

  • Sur le premier temps :
  • vous jouez du charleston et de la grosse caisse.
  • contretemps : vous jouez uniquement du charleston.
  • Sur le second temps :
  • vous jouez du charleston et de la caisse claire
  • contretemps : vous jouez uniquement du charleston.
  • Sur le troisième temps :
  • vous jouez du charleston et de la grosse caisse.
  • contretemps : vous jouez uniquement du charleston.
  • Sur le quatrième temps :
  • vous jouez du charleston et de la caisse claire
  • contretemps : vous jouez uniquement du charleston.

Autrement dit, ce rythme est décomposé sur 4 temps avec 8 coups de charleston. La grosse caisse jouera sur le premier temps et sur le troisième temps et la caisse claire sur l’after beat : le deuxième et le quatrième temps.

jouer-de-la-battrie-accents-cymbale-funk-1.jpg

 

Le métronome : l’indispensable

Pour travailler la régularité des coups, le métronome reste un outil indispensable, il donne un signal visuel ou sonore correspondant au tempo qui détermine la vitesse à laquelle est joué un morceau.

Par exemple, un tempo à 60 bpm signifie 60 temps par minutes, on dit que l’on joue à 60 à la noire et il y aura dans ce morceau l’équivalent de 60 noires par minutes.

Je vous conseille de commencer à travailler l’exercice n° 4 à 45 bpm.

Mon conseil : vous pouvez télécharger une application gratuite telles que Pro Métronome pour vous aider à apprendre la batterie.

Pour en savoir plus sur les meilleurs applications de métronomes, cliquez ici …

Comprendre les différents rythmes et la pulsation : un premier pas vers l’autonomie

Les valeurs des notes

Sans vous faire un cours de solfège, je vais vous expliquer en quelques mots l’indispensable pour commencer. Toutefois, je pense que pour apprendre la batterie et devenir entièrement autonome il reste préférable de savoir lire la musique.

La noire dure 1 temps : elle correspond au tempo du morceau.

La croche dure ½ temps : il y a deux croches par temps, elles sont donc deux fois plus rapides que les noires.

La double croche dure ¼ de temps : il y a quatre doubles croches par temps.

C’est l’association de ces différentes valeurs de notes qui construit ces rythmes. Concernant le rythme du « money beat », les coups au charleston sont des croches et les coups joués à la grosse caisse et à la caisse claire sont des noires. Vous découvrirez les nombreux rythmes au fur et à mesure de votre apprentissage.

Binaire / ternaire : Par quoi je commence ?

Le binaire correspond à une division du temps en deux : deux croches par temps, alors que le ternaire correspond à une division du temps en trois : trois croches par temps. Les morceaux en ternaire ne sont pas recommandés pour débuter, choisissez des morceaux en binaire pour commencer.

Connaître les cycles de mesures et les mesures

Les morceaux sont découpés en mesures, celles-ci ont des durées différentes et correspondent généralement au nombre de noires dans une mesure. Je dis généralement, car il y existe des systèmes de mesures découpées en croches, en blanches ou en toute autre valeur de notes, mais elles sont rares et vous ne devriez pas les rencontrer avant un certain moment.

Les mesures

Le système de mesure le plus répandu est le 4/4, celui-ci signifie que chaque mesure est composée de 4 noires, plus précisément il s’agit de l’équivalent de la durée de 4 noires. Je vous conseille donc de travailler en premier sur des morceaux en 4/4 en faisant l’effort de ressentir le cycle de chaque mesure, c’est-à-dire de ressentir chaque premier temps de chaque mesure.  C’est en faisant cet effort dès le début de votre apprentissage, soit en jouant ou en écoutant des morceaux que vous pourrez vous libérer plus rapidement sur votre batterie.

En effet, en ressentant les cycles de mesures vous saurez instinctivement où vous en êtes, vous ne vous perdrez pas et pourrez effectuer des breaks, et plus tard des improvisations plus facilement.

Exercices pour travailler le cycle des mesures

Vous l’avez compris,pour apprendre la batterie, il faut commencer par travailler avec des mesures en 4/4, en effet, c’est seulement une fois que vous maitriserez le 4/4 que vous pourrez passer aux autres. Par exemple, il existe des mesures écrites en 2/4 avec 2 noires par mesures ou en 3/4 avec 3 noires par mesure.

En utilisant les exercices de technique, par exemple l’exercice n° 1, vous pouvez ajouter sur tous les premiers temps un coup de grosse caisse.

Par la suite, je vous invite à parcourir mon blog pour trouver d’autres exercices de technique et appliquer cette méthode. Faites bien attention dans un premier temps à travailler uniquement avec des mesures en 4 temps.

Par ailleurs, un grand nombre de morceaux est divisé en cycle de 4 mesures à 4 temps, prenez donc l’habitude de travailler sur des cycles similaires. Ainsi, lorsque vous ferez un break par exemple, vous le placerez tout naturellement sur la quatrième mesure.

Réussir à faire un break : les choses sérieuses commencent à la batterie

Non, je ne vous demande pas de faire une pause avec votre instrument préféré ! « Break » se traduit en français par le mot « casser », un break en batterie va casser la rythmique de base et relancer la musique, pour lui redonner de la pêche ! C’est un point crucial pour apprendre la batterie et faire des variations sans s’ennuyer.

Exercice n° 5 : sortir de la rythmique de base

Il faut dans un premier temps que vous réussissiez à vous détacher de la rythmique pour pouvoir bouger sur un autre élément de la batterie. Pour cela, faites tourner la rythmique de base de l’exercice n° 4 et remplacez le quatrième temps par deux croches sur le tom aigu au lieu de les faire sur le charleston.

En faisant tourner la rythmique, vous pouvez au choix effectuer le break sur chaque mesure ou bien sur des cycles de quatre mesures au quatrième temps de la quatrième mesure.

Votre première variante

Une fois le geste compris, habituez-vous à balader votre main droite sur les autres éléments : toms aigu, médium ou basse, à la caisse claire, sur vos cymbales… Vous pouvez également taper deux coups sur le même élément ou bien un coup sur chacun.

Amusez-vous avec cet exercice, mais restez toujours vigilant à la position de votre pied à la grosse caisse, à jouer avec les poignets et non pas avec les bras et à être détendu… cela fait beaucoup de choses à penser, mais c’est l’une des clés de la réussite. 😉

Employer les toms dans un break

Exercice n° 6 : inclure des doubles croches

Lorsque vous avez bien assimilé l’exercice n° 5, je vous propose d’utiliser vos deux mains pour effectuer des breaks. Ils se dérouleront toujours sur le quatrième temps de la mesure et se composeront de quatre doubles croches sur la caisse claire.

Utilisez les toms

Vous maitrisez bien le passage de la charleston à la caisse claire pour effectuer les quatre doubles croches pour les breaks ? Vous réussissez à repartir dans la rythmique sans difficulté ? C’est super, vous pouvez désormais imaginer de nombreuses variantes avec les toms.

Mon conseil : pour commencer, ne faites des breaks que sur le quatrième temps des mesures. Lorsque vous serez vraiment plus à l’aise sur l’instrument, vous pourrez faire des breaks plus longs.

Jouer des morceaux de batterie pour débutants : enfin !

Je vous ai sélectionné une première liste de musiques sur lesquelles vous pourrez apprendre la batterie tout en vous amusant rapidement. La rythmique que vous avez travaillée lors de l’exercice n° 4 correspond à la base des partitions de batterie dans ces morceaux.

Et avant de foncer sur votre batterie, n’oubliez pas d’écouter le morceau afin de bien vous imprégner du tempo. 😉

Lenny Kravitz : « Always on the run »

Guns N’ Roses : « November Rain »

Green Day :  « Boulevard Of Broken Dreams”

AC/DC : « Highway to Hell »

Good Charlotte : « I Just Wanna Live »

Les deux morceaux suivants se jouent à des tempos plus rapides et il vous faudra déjà un peu plus d’expériences pour les maitriser.

Nirvana : « Come As You Are »

Michael Jackson : « Billie Jean »

Mon conseil : Vous avez l’embarras du choix, énormément de morceaux de batterie sont basés sur cette rythmique. Pour démarrer choisissez des morceaux dont le tempo n’est pas trop rapide afin de comprendre comment vous synchroniser avec la musique et de cette façon vous aurez un rendu propre.

 

Connaître différents styles de musique : du travail à venir

Il existe de nombreux styles de musique et en tant que batteur il vous faudra connaître les bases de ceux-ci lorsque vous serez un peu plus avancé dans votre pratique.

Vous connaissez désormais le rock,pour parfaire votre chemin et apprendre la batterie globalement, il existe :

  1. le swing : pour un style plus jazz ;
  2. la bossa nova : ce style nécessite quelques mois de pratique ;
  3. la samba ;
  4. le shuffle : accessible pour les débutants et correspondant à un « rock ternaire » ;
  5. enfin le reggae et le jungle qui sont des styles hybrides à tester.

Mon conseil : votre premier objectif est de maitriser le rock, ensuite vous pourrez vous amuser à découvrir les différents rythmes de base à la batterie.

 

Se synchroniser avec la musique à la batterie : ma solution

Le meilleur conseil que je puisse vous donner est d’écouter la musique, en portant toute votre attention sur celle-ci. Essayez dans un premier temps de trouver la pulsation, puis de chanter les mélodies et de fredonner les rythmiques. En effet, si vous n’arrivez pas à reproduire une rythmique verbalement, il est certain que vous ne pourrez pas la jouer. La première étape avant de pouvoir jouer, pour que votre corps puisse exécuter les mouvements est que l’information soit bien comprise et intégrée par le cerveau.

Si vous essayez de jouer directement, sans comprendre les mouvements, la musique et la rythmique, vous risqueriez de vite vous démotiver, car il est fort probable que vous ne réussirez pas à effectuer les rythmes et vous synchroniser.

 

Augmenter sa vitesse et sa technique : mon guide pour réussir

Dans mon guide « Augmenter votre vitesse à la batterie », vous trouverez 6 exercices à réaliser quotidiennement ainsi que des astuces pour travailler votre technique efficacement.

 

Bonus : Les 5 erreurs à ne pas commettre pour apprendre la batterie

Si vous brûlez les étapes pour apprendre la batterie et souhaitez jouer des morceaux trop compliqués au début, vous risqueriez de vous décourager.

Mon conseil : Commencez par des morceaux simples et surtout qui ne sont pas trop rapides.

Erreur n° 2 : Ne pas écouter de musique

C’est en écoutant de la musique, beaucoup de musique, que vous travaillerez votre oreille. Vous allez enregistrer inconsciemment et consciemment des plans, des petites subtilités, des façons de démarrer vos rythmes, d’effectuer des breaks et surtout VOUS vous ferez le lien entre la batterie et la musique. Et cela c’est essentiel pour un batteur et fait la différence entre les très bons batteurs et les autres.

Erreur n° 3 : Jouer des choses que l’on n’affectionne pas assez

Choisissez des morceaux que vous aimez, ainsi vous aurez plus de plaisir à les travailler. Et lorsque l’on prend plaisir à travailler, on le fait sans s’en rendre compte, on est plus motivé et du coup on progresse plus vite !

Erreur n° 4 : Ne pas faire attention à la gestuelle

Au début lorsque l’on veut apprendre la batterie rapidement, on peut vite ne plus faire attention à certaines choses, notamment à la gestuelle. Un doigt qui n’est plus à sa place sur la baguette, le poignet désaxé, les bras qui jouent à la place des poignets… et des mauvaises habitudes se mettent en place.

Mon conseil : lorsque vous jouez, faites les choses consciemment pour développer rapidement de bons réflexes.

Erreur n° 5 : Ne pas jouer régulièrement

La pratique d’un instrument reste une pratique exigeante et pour apprendre la batterie il faut passer du temps à travailler régulièrement afin de pouvoir progresser. Si vous jouez pendant quelques jours une heure et qu’ensuite vous ne touchez pas votre instrument pendant des mois cela ne sert à rien. Il est vrai qu’au début on peut être très motivé et y passer beaucoup de temps, mais les jours passant la détermination s’essouffle.

Mon conseil : commencez à petite dose, 10 minutes par jour, et donnez-vous des objectifs réalisables.

 

Si vous souhaitez en savoir plus et mettre toutes les chances de votre côté pour débuter la batterie j’ai réalisé une vidéo complémentaire à cet article dans laquelle je vous explique tout en live.

 

Dites-moi dans les commentaires quelles difficultés vous rencontrez en tant que batteurs débutants pour que je puisse vous partager des conseils personnalisés.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *