Accorder sa batterie : comment faire ?

Accorder sa batterie : comment faire ?

Accorder sa batterie est l’étape la plus redoutée par nombre de batteurs débutants, mais pas uniquement… L’accordage des peaux d’une batterie est une étape importante et n’est pas aussi insurmontable qu’on pourrait le penser.

Vous est-il déjà arrivé de jouer sur la batterie de quelqu’un d’autre et de vous sentir perdu ? Oui ? Eh bien, c’est tout à fait normal, car la batterie est un instrument de musique — les toms, la caisse claire et la grosse caisse émettent de réelles notes.

Lorsque que vous maîtrisez parfaitement une rythmique à la batterie, votre oreille a enregistré ce rythme avec les notes des toms sur lesquels vous jouez quotidiennement. Dans ce cas, il n’est pas toujours facile de régler rapidement une batterie pour changer les notes, surtout si c’est pour quelques morceaux. Mais si vous venez d’acheter une batterie neuve, d’occasion ou si tout simplement vous voulez changer vos peaux, prenez le temps d’accorder votre batterie. Vous y passerez bien une heure, je ne vous le cache pas, mais c’est très essentiel pour apprendre à jouer de la batterie avec plaisir. Vous n’auriez pas envie que votre batterie sonne comme une casserole, n’est-ce pas ? 😉  Je vous montre tout pas à pas pour parvenir à accorder votre batterie.

Les étapes pour accorder sa batterie

Vous l’aurez deviné, dans cet article je propose un tutoriel complet afin d’accorder sa batterie.

Et voici les différentes étapes qui seront détaillées dans la suite de l’article :

1- La préparation avant d’accorder vos fûts :

  • Accorder sa batterie en fonction du style de jeu : rock, jazz, etc.
  • Accorder une batterie neuve ;
  • Accorder une batterie d’occasion ;
  • Changer les peaux d’une batterie.

2- Le réglage des peaux étape par étape :

  • Accorder la peau de frappe ;
  • Accorder la peau de résonnance ;
  • Harmoniser les 2 peaux.

3- Harmoniser les fûts entre eux.

Les critères à prendre en compte avant d’accorder les fûts de batterie

Toutes les batteries ne s’accordent pas de la même façon, certains batteurs aimeront jouer sur des peaux très tendues, alors que d’autres les préféreront plus souples. Concrètement, plus vous allez tendre vos peaux : plus le son restitué est aigu et plus les rebonds de la baguette sont importants.

Accorder sa batterie en fonction du style de jeu

La façon dont vous allez accorder votre batterie influencera énormément le son qui sera produit par votre instrument. Même si c’est un instrument à percussion, chaque élément de votre batterie restitue une note. Le tom aigu, le tom médium et le tom bass émettent des sons respectivement aigu, médium et bass (!) La grosse caisse doit avoir le son le plus grave, alors que la caisse claire émet un son très aigu.

Vous êtes amateur de jazz ? Les fûts de votre batterie possèdent un diamètre plus petit qu’une batterie classique et il vous faudra tendre plus les peaux. Le son d’une batterie jazz sera plutôt axée sur la mélodie des toms. On entend plus volontiers des notes de musiques sur un set jazz.

Pour pratiquer directement des exercices d’indépendance jazz, lisez cet article  :exercices pour débuter le jazz à la batterie.

Vous préférez jouer du rock ou bien du métal ? Dans ce cas votre batterie possède certainement des doubles peaux, et elles seront un peu moins tendues. Les sets rock possèdent un son plus percussif, plus tribal que les sets jazz.  Le son est généralement plus lourd et profond,mais moins mélodieux.

Accorder une batterie neuve

Vous venez de recevoir votre batterie neuve et celle-ci se trouve en kit : des tirants, des peaux, des cercles, des pieds, vous ne savez plus où donner de la tête ! Munissez-vous d’une bonne dose de patience et montez les éléments un par un en suivant scrupuleusement la notice de montage. Lisez cet article pour savoir comment monter et placer précisément les éléments de votre batterie de façon ergonomique.

Lorsque les fûts sont positionnés, montez les peaux de cette façon :

  1. placez la peau sur le fût ;
  2. positionnez les vis à la main dans les tirants.

Je vous donne directement rendez-vous plus bas dans cet article dans la partie : comment accorder la peau de frappe.

Accorder une batterie d’occasion

Vous venez d’investir dans une batterie d’occasion, celle-ci était donc montée depuis un certain nombre de mois ou d’années. Avant de jouer et de commencer à vous entraîner, et même avant de l’accorder il va falloir passer par une petite étape de nettoyage. Oui, oui !

Pour cela, procédez pour chaque élément de cette façon :

  1. dévissez les tirants ;
  2. retirez le cercle et la peau ;
  3. nettoyer le cercle et la peau à l’aide d’un chiffon doux ;
  4. profitez-en pour nettoyer l’intérieur du fût ;
  5. nettoyez les filetages et regraissez-les ;
  6. replacez la peau ;
  7. repositionnez le cercle ;
  8. mettez les vis à la main dans les tirants.

Avec une batterie d’occasion, je vous conseille de changer les peaux et de les remplacer par des peaux neuves. Pour choisir de nouvelles peaux, lisez cet article.

Lorsque ses différentes étapes sont effectuées, passez directement à la partie comment accorder la peau de frappe.

Changer les peaux d’une batterie

Certaines peaux de votre batterie commencent à être usées ? C’est donc le moment de les changer. Il n’est pas forcément nécessaire dans ce cas précis de changer la peau de résonance et la peau de frappe, à vous d’estimer lesquelles sont usées.  Il faut simplement conserver une harmonie sonore entre les différents éléments.

Si vous changez la peaux d’un tom, changez la peau de tous les toms  en même temps afin de garder un son homogène.  Vous pouvez changer la peau de la caisse claire et de la grosse caisse indépendamment des autres éléments.

Afin de changer les peaux d’une batterie, voici comment procéder :

  1. dévissez les tirants ;
  2. ôtez le cercle et la peau et jetez-là ;
  3. nettoyer le cercle et l’intérieur du fût à l’aide d’un chiffon doux ;
  4. nettoyez les filetages et regraissez-les ;
  5. positionnez la nouvelle peau ;
  6. replacez le cercle ;
  7. mettez les vis à la main dans les tirants.

Prêt pour accorder votre peau de frappe ?

Comment accorder sa batterie : le réglage des peaux étape par étape

Normalement, à ce stade, vous devez avoir repositionné vos peaux et les cercles ainsi que toutes les vis dans les tirants. Celles-ci ont été uniquement serrées à la main et l’ensemble est propre ! Maintenant nous allons voir précisément comment accorder la peau de frappe et la peau de résonance afin que le son émît par le fût soit harmonieux.

Étape 1 : accorder la peau de frappe

Pour effectuer un accordage harmonieux d’une peau de frappe, l’objectif est de s’assurer que peu importe l’endroit où vous tapez sur la peau d’un fût : la note est identique. Autrement dit : chaque harmonique proche d’un tirant est la même.

Pour commencer, je vous conseille d’étouffer la peau de résonance. Pour la caisse claire, le tom aigu et le tom médium, il vous suffit de prendre le fût sur votre cuisse et donc d’étouffer la peau de résonance avec votre jambe. Concernant le tom bass, vous pouvez positionner une main sur la peau de résonance afin de l’étouffer. Vous pouvez également poser le fut sur un tapis.

Le réglage de la peau de frappe s’effectue toujours en étoile, pour cela vous devez :

  1. choisir un tirant : faire un demi tour en serrant avec la clé ;
  2. prendre le tirant diamétralement opposé : faire un demi tour ;
  3. prendre celui qui est à sa gauche : faire un demi-tour ;
  4. puis prendre le tirant diamétralement opposé ;
  5. recommencez jusqu’à revenir au premier tirant ;
  6. placez la paume de votre main sur la peau afin d’appuyer dessus à la façon d’un petit massage cardiaque (cette étape permet de bien placer la peau) ;
  7. recommencez jusqu’à ce que la peau soit suffisamment tendue.

Maintenant vous allez vérifier si chaque tirant est serré de la même façon. Si c’est le cas, le son est le même partout sur la peau. Pour effectuer cette vérification, munissez-vous d’une baguette et tapez à 1 cm du cercle au niveau des tirants. Comparez-les deux par deux et ajustez le son, toujours du grave vers l’aigu, donc pour le moment vous n’allez pas desserrer les tirants, mais uniquement les serrer.

Une astuce pour savoir si l’un de vos tirants est desserré : si lorsque vous tapez normalement au centre du fut, la note produite descend, c’est que l’une de vos clefs n’est pas correctement serrée.

Étape 2 : accorder la peau de résonance

Le procédé pour régler la peau de résonance est exactement le même que celui qui vous a permis d’accorder la peau de frappe.

Étape 3 : harmoniser les deux peaux entre elles

Cette étape est la plus délicate de toutes. La peau de frappe et la peau de résonance fonctionnent en effet en symbiose sonore. Si l’on touche au réglage de l’une des deux peaux, cela influence le son globale du fut. Pour rendre les choses plus accessibles, je vous propose une approche simplifiée du réglage des peaux de frappe et de résonance.

Pour cette procédure simplifiée, je vous conseille de régler la peau de résonance et la peau de frappe pour qu’elles émettent exactement la même note. Trois cas sont possibles :

  1. La peau de frappe et la peau de résonance émettent la même note : dans ce cas votre fût doit bien sonner et le réglage est parfait. Si c’est le cas bravo à vous !
  2. Le son de votre tom semble tomber vers des fréquences graves. Dans ce cas, la peau de frappe est plus tendue que la peau de résonance. Vous avez deux solutions, soit vous tendez la peau de résonance, soit vous détendez la peau de frappe. Pour effectuer ce réglage, procédez dans le sens des aiguilles d’une montre et tendez ou détendez exactement du même nombre de quart de tours, de demi-tour, de trois quarts de tour ou bien d’un tour complet chaque tirant de la peau en question.
  3. Le son de votre fût part vers les aigus : votre peau de frappe est donc moins tendue que la peau de résonance. Vous l’aurez compris ici aussi deux solutions s’offrent à vous, soit vous attendez un peu plus la peau de frappe soit vous détendez la peau de résonance.

Gardez à l’esprit que cette approche est la plus facile à reproduire, mais n’est pas forcément celle qui produira exactement le son que vous voudriez.

Il y a en effet de très nombreuses façons de régler les peaux d’une batterie, et chacune d’entre elles possède ses avantages et ses inconvénients. Chaque approche vous donnera un son de batterie bien spécifique. Mais si je devais tout détailler, cet article serait aussi gros qu’un bottin téléphonique 🙂

Vous avez accordé votre tom bass ? Voici un exercice de batterie sympa.

Harmoniser les toms les uns avec les autres

Afin d’harmoniser les toms les uns avec les autres, vous pouvez le faire instinctivement, c’est-à-dire en frappant chaque fût, assurez-vous que l’écart de son entre chacun est harmonieux. Vous pouvez faire confiance à votre oreille : si le son entre deux notes semble s’accrocher, si les notes semblent un petit peu se frictionner, alors l’écart entre les deux toms n’est pas correct. En revanche si rien ne vous choque et que le son est plaisant c’est que tout est bon !

Si vous ne faites vraiment pas confiance à votre oreille ou si vous n’avez aucune idée de la façon dont vous pouvez régler vos toms, voici quelques astuces.

Si vous avez deux toms : un aigu et un bass par exemple, l’écart le plus approprié entre les deux notes est la quarte. Autrement dit, si le tom aigu est un LA, le tom bass est un MI.

Si vous avez trois toms, l’écart entre les notes le plus courant est la tierce :

  • du tom bass au tom aigu : DO – MI – SOL ou RÉ – FA – LA.

Vous pouvez tout à fait vous aider d’un piano afin de t’entendre les différents sons et régler les écarts et les notes exactement comme vous aimeriez les avoir au niveau de votre batterie. Si vous avez bien effectué les trois étapes afin de régler les peaux de chaque fût individuellement. Il vous suffira pour harmoniser les toms les uns avec les autres et de changer les notes de chacun en serrant ou desserrant exactement de la même façon chaque tirant de la peau de résonance et de la peau de frappe.

Accorder la grosse caisse et la caisse claire

Ici, pas de suspens. Pour régler les peaux de grosse caisse et de caisse claire, le procédé est exactement le même que pour les peaux des toms !

Ai-je réussi à vous réconcilier avec l’accordage des peaux de batterie ? Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires.

2 Comments

  1. Philippe Blanquet

    Elles sont superbes tes explications xavier et merci pour tous les petits programmes que tu nous offres.
    Le seul soucis que moi j ai ,c est l accordage de ma batterie.
    J ai une tama hyperdrive, je joue essentiellement du rock ,je ne sais pas quoi mettre comme peau et j ai acheté un tune-bot ,je ne sais pas ou trouver la note fondamentale et bien régler ma batterie .Par contre j arrive bien évidemment a serrer mes tirans de la même force par rapport au tune-bot .
    Le soucis est au bout d un moment cela devient une obsession et on trouve pas son son ,on ne c est pas si c est bien réglé .
    Que pourrait tu me dire la dessus, je te remercie, après si cela t est possible car je sais que tu as du taf

  2. Xavier Rogé

    Cela mériterait une formation à part entière Phillipe tellement ce sujet est complexe 🙂 Je vais y réfléchir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *